Aller au contenu


Photo
- - - - -

fichier bin sous linux


  • Veuillez vous connecter pour répondre
18 réponses à ce sujet

#1 Reika2000

Reika2000

    Extrem Member

  • Membres
  • 879 messages

Posté 07 août 2001 - 05:12

Il me semble que c'est un fichier executable, non ? Pourtant la plupart de ceux que je télécharge ne marchent pas, rien ne se passe (en fait je ne me souviens pas d'un où ça ait marché, donc c'est plus que la plupart). Faut il les mettres dans le répertoire /bin ou une astuce du genre ?



En l'occurence, il s'agit d'un interpreteur de java. Je suis sous mandrake 8.0.

Voila.
  • 0

PUBLICITÉ

    Annonces Google

#2 Reika2000

Reika2000

    Extrem Member

  • Membres
  • 879 messages

Posté 07 août 2001 - 05:29

Wouuuuu ça fait 2 semaines que ça me casse la tête, et je viens de trouver la réponse 10 min après avoir posté la question, on l'execute tout bêtement avec ./

Bon, y a des jours où on ferait mieux de la fermer et continuer à chercher
  • 0

#3 Seiju

Seiju

    Godlike Member

  • Membres
  • 2 059 messages

Posté 07 août 2001 - 07:29

Sinon tu ajoutes le point '.' dans la variable d'environnement PATH et ensuite tous les fichiers qui se trouvent dans le repertoire courant peuvent s'executer directement.



Vérifie aussi que les fichiers aient les droits d'execution. il faut un 'x' dans la colonne des droits correspondante (4eme colonne quand tu fais un 'ls -l')

Si ce n'est pas le cas, utilise la commande chmod pour les donner.



Seiju
  • 0

#4 Reika2000

Reika2000

    Extrem Member

  • Membres
  • 879 messages

Posté 07 août 2001 - 07:48

Pour les droits d'executions, généralement je fais chmod a-x machin.bin en mode root (je sais pas trop si ça se dit comme ça, mode root, ou alors utilisateur root, ou ptet simplement root ?) avant de lancer le bin, donc pas de problème pour ça.

En revanche, la variable path, je sais pas comment on lui rajouter un élement, tu pourrais m'en dire plus ?

Merci



Ps: à tout hasard, si tu savais comment tuer un démon (mouarf ça sonne très "yoko la tueuse de démon"), parce que là chuis emmerdé avec l'émulation sonore que je ne peux pas changer pour cause de processus en cours. Au fait pourquoi ce nom, démon ? Un truc résident, c'est plutot un fantome, non ?
  • 0

#5 Seiju

Seiju

    Godlike Member

  • Membres
  • 2 059 messages

Posté 07 août 2001 - 08:14

Ben pour virer ton Daemon (* Disk And Execution MONitor)avec un A, tu as 2 methodes. La douce et la dure.



La dure, la plus simple mais sale, c'est de faire un 'ps -aux' pour récupérer le PID du process en question puis de faire un 'kill -9 [PID]' pour le tuer.



La methode douce est de rechercher la commande qui arrête proprement le daemon en question.

2 solutions pour ca : soit les man et autres docs sur le daemon en question, soit aller fouiller dans le repertoire /etc/rc.d qui contient l'ensemble des scripts d'initialisation et de fermeture des RunLevels et donc les commandes de fermetures des Daemons.



Seiju
  • 0

#6 Seiju

Seiju

    Godlike Member

  • Membres
  • 2 059 messages

Posté 07 août 2001 - 08:16

La méthode dure ne fonctionne pas toujours d'ailleurs car le process peut se trouver dans la table des respawns (oui je sais, Unix a son petit côté Evil aussi ). Dans ce cas, si tu le tues, il est automatiquement relancé.



Seiju
  • 0

#7 Reika2000

Reika2000

    Extrem Member

  • Membres
  • 879 messages

Posté 07 août 2001 - 10:14

Chais pas pourquoi, je m'étais mis dans la tête que deamon voulait dire démon.

Le truc, c'est que man esd (il s'agit de esd en l'occurence) me renvoie no manual entry, donc pas de manuel (enfin je commence à douter de mon anglais).

J'ai entre temps cherché, et dans son fichier de configuration, il est auto_spawn=1 ? Ca veut dire qu'il respawn ça ? (mouarf on se croirait dans quake, là) Enfin bon, je vais essayer de trouver une méthode plus douce, plutot que de mettre la valeur à 0 et donc aller voir ce fameux rc.d

Sinon, y a bien quelque chose qui l'a lancé au démarrage, cet excutable et lui ont donné certains paramètres. Je peux trouver ça où ? Enfin si c'est quelque chose de standard.

Merci beaucoup, en tout cas, je commence à affronter mes deAmons intérieurs
  • 0

#8 Seiju

Seiju

    Godlike Member

  • Membres
  • 2 059 messages

Posté 07 août 2001 - 11:17

En fait, l'appeler Demon n'est pas faux car c'était aussi voulu lors de la création de l'acronyme.



Pour trouver les parametres de lancement au demarrage, c'est dans rc.d que tu trouveras ca.



Est-ce que tu connais la notion de RunLevel ?

Sinon, le boot de Linux comme de tous les Unix d'ailleurs, se fait par niveaux.

Par exemple, le niveau 3 c'est le boot complet en mode Console, le niveau 5 le boot sous X, et tu as aussi un niveau pour arreter le systeme (je crois que c'est le 15 mais plus sur), etc ...

Le repertoire rc.d contient des repertoires numérotés qui correspondent aux scripts executés pour atteindre ou quitter un niveau.



Comme ton deamon est lancé au demarrage, c'est dans les scripts d'un de ces niveaux qu'il est lancé.



Tu peux aussi changer de niveau à la main en lancant, en tant que root, la commande 'init [niveau]' avec [niveau] correspondant au niveau que tu veux atteindre.



Pour auto_spawn=1, c'est en effet que ce deamon fait parti des respawns.



Seiju
  • 0

#9 KewlCat

KewlCat

    Modérateur

  • Attente Validation
  • 24 812 messages

Posté 07 août 2001 - 11:40

Shutdown c'est pas le runlevel 6 ?

Bref...

Dans /etc/rc.d tu trouveras des fichiers rc.0, rc.1, etc chacun contenant ce qui doit se lancer dans chaque runlevel. (en tout cas sur une Slackware) Je crois que sur une RedHat, et donc à fortiori sur une Mandrake, ce sont des répertoires, donc tu devrais trouver dans ces répertoires tous les scripts qui s'exécutent dans chacun de ces runlevels...

Si le daemon E.Sound (esd) n'a pas de page man installée c'est soit dû à un oubli dans le package, soit un problème à l'installation.



Si le répertoire . n'a pas été rajouté au PATH c'est pour des raisons de sécurité (bin oui, imagine qu'un rigolo mette un faux exécutable "ls" (qui est un script exécutant "rm -fr /lib") dans son répertoire home, le pauvre root qui vient en visite aura des ennuis.

D'un autre côté, s'il se trouve rajouté à la fin de la liste des répertoires du PATH, c'est toujours celui de /bin qui sera exécuté (donc chiant quand on vient de recompiler un utilitaire système et qu'on oublie de rajouter le ./) c'était juste pour prévenir...

Si tu veux le rajouter à ton path, il te faut rajouter dans ton ~/.bashrc (pour le bash ou ~/.kshrc pour le ksh, ou ~/.zshrc à moins que ce ne soit dans le ~/.zshenv pour zsh) :

export PATH=$PATH:.

Et voilà, plus de problème, c'est relu à chaque ouverture de shell !
  • 0

#10 KewlCat

KewlCat

    Modérateur

  • Attente Validation
  • 24 812 messages

Posté 07 août 2001 - 11:41

Au fait, je croise souvent des "killall <process name>" utilisés pour killer des daemons, est-ce que c'est la même chose qu'un kill -9 <pid>?
  • 0









Sujets similaires :     x