Aller au contenu


Photo
- - - - -

Formatage


  • Veuillez vous connecter pour répondre
21 réponses à ce sujet

#11 Reika2000

Reika2000

    Extrem Member

  • Membres
  • 879 messages

Posté 05 mars 2002 - 11:35

rico255 > Toute utilisation, à fortiori utilisation intensive, fatigue le disque dur . Et il me semble qu'un formatage bas niveau est particulièremement violent pour un disque dur (enfin violent... fatiguant, quoi, mais rien à faire, ça rend pas, on dirait que le disque dur est une sorte de joueur de pétanque qui travaille pas parce qu'il fait trop chaud, ou un truc du genre, donc je dis violent). J'en suis pas sûr, mais c'est ce que j'ai souvent lu.
rectif: enfin c'est clair qu'y a pas non plus un diamant qui polit la surface :P

Enfin je vois en tout cas pas trop ce que pourrait être le formatage haut niveau si ce n'est le formatage classique.
  • 0

PUBLICITÉ

    Annonces Google

#12 boulette

boulette

    Godlike Member

  • Membres
  • 5 014 messages

Posté 05 mars 2002 - 11:39

Le formatage constructeur est un formatage bas-niveau powerpill....et comme le dit Rico il n'abime pas la surface physique du disque par contre il réinitialise la table d'allocation du DD, sur laquelle se base le formatage haut niveau que tu effectue avec ta D7 de boot Windows ou Linux....
Pour faire un formatage bas niveau tu vas sur le Web et tu chope les logs idoines.....
Le risque est bien sûr lié à un endommagement de cette table d'allocation qui bousillerai définitivement le disque : à utiliser avec parcimonie donc.
  • 0

#13 Niarfman

Niarfman

    Member

  • Membres
  • 59 messages

Posté 06 mars 2002 - 06:08

oui je me souviens maintenant... y'a un diamant qui sort d'un coin du disque et qui polie la sufarce sur 0.01µ d'epaisseur !


n'importe koi !

meme un formatage de niveau bas n'est pas physique ! et d'ailleurs comment ca se passerai ? genre le choc electrique ? une tete de lecture qui gratte la surface ?


tout est soft, c'est juste la maniere qui change, ca te donne un DD "stock" comme s'il sortait de l'usine. c tout.


Le formatage de bas niveau est effectivement un formatage physique. On parle de formatage physique lorsqu'il s'agit de créer les pistes et les clusters sur un disque. cf ici pour une description détaillée : http://www.commentca...par/format.php3

Quant à la vulnérabilité d'un disque à des formatages de bas niveau, je ne peux pas la prouver mais je resterais prudent sur ce point.
  • 0

#14 Niarfman

Niarfman

    Member

  • Membres
  • 59 messages

Posté 06 mars 2002 - 06:19

Et puis bien sûr que non qu'il n'y a pas de diamant cahé ou de tronconeuse miniaturisées :P !

Mais je ne crois pas non plus que l'action des têtes de lecture soit anodine pour la surface sur laquelle elle agit. Il s'agit clairement de changements physiques puisque électromagnétiques et que tout changement même infime accoît le vieillissement de ton disque.
  • 0

#15 boulette

boulette

    Godlike Member

  • Membres
  • 5 014 messages

Posté 06 mars 2002 - 06:29

Le formatage constructeur est un formatage bas-niveau powerpill....et comme le dit Rico il n'abime pas la surface physique du disque par contre il réinitialise la table d'allocation du DD, sur laquelle se base le formatage haut niveau que tu effectue avec ta D7 de boot Windows ou Linux....
Pour faire un formatage bas niveau tu vas sur le Web et tu chope les logs idoines.....
Le risque est bien sûr lié à un endommagement de cette table d'allocation qui bousillerai définitivement le disque : à utiliser avec parcimonie donc.

Je me cite au cas ou mais le seul risque c'est un endommagement de la table d'allocation qui définit le nombre de cylindre et de têtes et cie....bref rien de physique!!!
Mais par contre c'est mortel en cas de plantage!
OK??
  • 0

#16 rico255

rico255

    Mega Power Member

  • Membres
  • 487 messages

Posté 07 mars 2002 - 11:59

aaaaahh merci boulette... de confirmer !

moi je peux rien tout seul devant autant d'obstination ! :P
  • 0

#17 Piwi69100

Piwi69100

    Power Member

  • Membres
  • 165 messages

Posté 07 mars 2002 - 05:18

Salut.

Je me range du coté de Niarfman car pour moi :
Le formatage bas niveau est bien un formatage physique, il permet entre autre de redéfinir l'interleave, le nombre de secteurs, la taille des clusteurs, etc...
Ce n'est pas parcequ'il n'y a pas de contact directe entre la tête de lecture/écriture et la surface du disque que l'on ne peu pas employer le terme de "formatage physique". C'est un phénomène d'induction qui va recréer entièrement la structure du disque. Les courants induits pour ce formatage bas niveau sont certainement d'intensité supérieure aux courants générés par une simple lecture /écriture de données et sont de ce faite certainement plus "dangereux" pour la surface du disque.

A+
  • 0

#18 Nisroch

Nisroch

    Godlike Member

  • Membres
  • 2 497 messages

Posté 07 mars 2002 - 05:28

La taille des clusters dépend de la taille de ta partition, en aucun cas du formatage!
Pareil pour le nombre de secteurs...
Interleave je ne sais pas ce que c'est.
  • 0

#19 Psychoseb

Psychoseb

    Power Member

  • Membres
  • 127 messages

Posté 07 mars 2002 - 07:23

Oui il a raison...mais le tout reste d'en trouver un bon...Meme le formatage de bas niveau reste dans le soft...
Qui connait un bon prog de formatage de bas niveau????
@+
  • 0

#20 Piwi69100

Piwi69100

    Power Member

  • Membres
  • 165 messages

Posté 07 mars 2002 - 07:28

Salut.

.... Mes souvenirs d'il y a dix ans .... au moins. :-(

Les clusteurs sont utilisés par le formatage "haut niveau" , mais ils sont créés, défini dans le formatage bas niveau. Leurs tailles dépends des informations écritent lors de ce formatage.
La taille finale des clusteurs vu comme telle par le formatage "haut niveau" suivant la taille de la partition est le résultat d'un regroupement de secteurs de taille prédéfini dans le formatage bas niveau.

L'interleave pour simplifier est l'"espacement" entre 2 lecture/écriture de secteurs "physique" d'un disque (plateaux) et l'aptitude à suivre la lecture/écriture des secteurs contigüe d'une piste.
Si par exemple la tête est capable de lire ou d'écrire sur le premier secteur d'une piste, puis sur le deuxième de cette même piste pendant la rotation du disque,l'interleave est de 1.
Si par contre elle lit/écrit sur le 1er secteur, et que pendant la rotation du plateau elle se retrouve sur le 3ème secteur de cette même piste,si l'interleave était de 1, elle devra attendre un tour complet pour lire/écrire sur le deuxième secteur (temp de lecture/écriture allongé), si par contre l'interleave était de 2 elle aurait pu lire/écrire sur le 3 ème secteur "physique bas niveau" qui serait en fait le secteur 2 "haut niveau" vu des données à lire/écrire.

D'ou l'importance de bien maitriser tous ces paramètres constructeur lors d'un formatage mécanique (bas niveau), car un disque avec une vitesse de rotation très importante, aura peut être une plus grande rapidité avec un interleave 3 qu'avec un interleave 1. il ne sera pas obligé d'attendre un second tour de piste pour lire/écrire ses données. Un formatage mécanique bien fait est donc gage de disque dur fiable et rapide.

Si quelqu'un a des infos complémentaires .... n'hésitez pas .... Cela me permettra de remettre à jour mes données ... Y'en a p't'être besoin. Mais un peu d'égard pour mon grand âge :-P

:P
A+
  • 0









Sujets similaires :     x