Aller au contenu
  • Pas encore inscrit ?

    Pourquoi ne pas vous inscrire ? C'est simple, rapide et gratuit.
    Pour en savoir plus, lisez Les avantages de l'inscription... et la Charte de Zébulon.
    De plus, les messages que vous postez en tant qu'invité restent invisibles tant qu'un modérateur ne les a pas validés. Inscrivez-vous, ce sera un gain de temps pour tout le monde, vous, les helpeurs et les modérateurs ! :wink:

Myki

[2003] Un autre bilan : augmentation des..

Messages recommandés

Augmentation des créations d'entreprises "innovantes" en 2003

Par Christophe Guillemin

ZDNet France

Vendredi 23 janvier 2004

 

Réagissez à cet article.

 

Après une année 2002 difficile, le nombre de créations d'entreprises dans les domaines scientifiques et techniques a progressé sur les douze derniers mois. Il n'a toutefois pas retrouvé les niveaux atteints en 2000 et 2001.

 

En 2003, le nombre d’entreprises fondées dans les secteurs dits "innovants" a augmenté de 15,3% par rapport à 2002, relate l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), dans sa dernière lettre d'information.

Ces secteurs innovants (*) regroupent les entreprises des technologies de l’information et de la communication, des produits pharmaceutiques, de la biotechnologie et des nouveaux matériaux.

 

Fin décembre, 9.219 entreprises avaient été créées sur les douze mois dans ce secteur d'activités, sur un total de 199.000 sociétés montées l'année dernière. Ce qui représente presque une entreprise sur vingt.

«Entre 2002 et 2003, le nombre de créations s’est en particulier fortement accru (+21,7%) dans le domaine du conseil en systèmes informatiques», précise l'Insee.

 

Enfin, le nombre de sociétés apparues dans les secteurs innovants reste toutefois nettement moins élevé en 2003 qu’en 2000 (année faste de la "bulle internet"), observe l'Institut national de la statistique. Cette année-là, les créations d’entreprises se sont élevées à 10.784 exactement, «soit 6,1% de l’ensemble des créations», rappelle l'Insee. La reprise du secteur paraît cependant en marche. En 2001, il y a eu environ 9.500 entreprises créées dans ces domaines, et 8000 en 2002, qui a donc marqué le creux de la vague.

 

* Les secteurs innovants de l'Insee comprennent les codes NAF suivants:

- 241E, 241G, 241L, 244 A: chimie et biotechnologie;

- 30, 313Z, 32, 332, 333: fabrication de matériel de technologie de l'information;

- 518G, 518H: commerce et distribution de matériel de technologie de l'information;

- 642, 713E, 72, 921, 922, 924, 925A: services de technologie de l'information.

 

Source ZDnet.Fr

 

Myki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

2003, année de tous les succès pour Intel

 

Plus de 13 % de progression par rapport à l'année 2002, succès du Centrino, démarrage de la gravure sur galette de 300 millimètres... 2003 aura été une année faste pour Intel.

 

PUBLICITÉ

Cliquez ici

Intel va bien, très bien même. Sa politique de poursuite des investissements lors des périodes de vaches maigres se révèle aujourd'hui payante. Avec un chiffre d’affaires de 8,74 milliards de dollars sur le dernier trimestre (en hausse de 12 % par rapport au trimestre précédent et de 22 % comparé au quatrième trimestre 2002), ce résultat dépasse légèrement le précédent record établi au troisième trimestre 2000 (8,73 milliards dollars). Le bénéfice net s'établit à 2,2 milliards de dollars, soit 31 % d'augmentation par rapport au précédent trimestre et 107 % sur l'année par rapport à 2002.

 

Le succès du Centrino, la plate-forme communicante dédiée aux ordinateurs portables (voir édition du 12 mars 2003), est pour une bonne partie à l'origine des bons résultats. Le renouvellement du parc informatique des entreprises a fait le reste. Rien qu'en France, quatre grands comptes ont renouvelé plus de 150 000 ordinateurs chacun, selon Intel. Le lancement de 100 000 pièces d'Itanium - qui bénéficie désormais de 1 000 applications - a également participé aux bons résultats. Le passage, en 2003, à la production des processeurs sur galettes de 300 millimètres a permis des optimisations de coûts de production non négligeables. Tout comme la réexploitation à 70 % des usines conçues pour les technologies de gravure précédentes.

 

Un bénéfice net en hausse de 81 %

 

Résultat, le chiffre d'affaires annuel s'élève à 30,1 milliards de dollars (soit 13 % de progression par rapport à 2002) pour un bénéfice net de 5,6 milliards (81 % de hausse). Pour 2004, Intel prévoit une croissance à deux chiffres grâce, notamment, à une diversification des produits (Wi-Fi, équipements domestiques comme les écran plats, etc.). Mais, surtout, Intel appuiera son développement sur le Prescott, le nouveau Pentium 4 qui sera officiellement annoncé le 2 février 2004.

 

Christophe Lagane

 

Sourve VNUnet.Fr

 

Myki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Résultats 2003: Amazon dans le vert pour la première fois

Par Estelle Dumout

ZDNet France

Jeudi 29 janvier 2004

 

Réagissez à cet article.

 

Le cybermarchand américain a enregistré un profit net de 35 millions de dollars sur son exercice 2003, pour un chiffre d’affaires de 5,2 milliards. L'optimisme prime pour 2004, même si sa marge brute commence à donner des signes de faiblesse.

 

Les feux passent au vert pour Amazon: le numéro un américain du commerce en ligne est, pour la première fois, profitable à l’issue de son exercice 2003, clos le 31 décembre. Il a publié un bénéfice net annuel de 35 millions de dollars, contre une perte de 149 millions l’année précédente.

 

Un résultat dû en partie à un excellent quatrième trimestre, au cours duquel la firme dirigée par Jeff Bezos a enregistré un profit net de 73 millions de dollars – soit 24 fois plus qu'à la même période de 2002 (3 millions de profits nets) –, pour un chiffre d’affaires dépassant 1,9 milliard de dollars. Sur l’ensemble de l’année 2003, les recettes d’Amazon atteignent 5,2 milliards de dollars, soit une progression de 34% en un an.

 

La société a bénéficié à la fois d’un dollar faible et d’une politique de prix agressive. «Notre engagement pour une livraison gratuite toute l’année et des prix plus bas continue d’être avantageux à la fois pour nos clients et pour Amazon.com», s’est félicité Bezos dans un communiqué. Pourtant cette stratégie semble peser sur les marges brutes de la société, qui sont tombées sous les 22% au cours du quatrième trimestre.

 

Comme à son habitude, le cybermarchand ne dévoile pas les résultats de ses filiales anglaise, allemande, française et japonaise. Il se contente de souligner que les ventes à l’international ont pour la première fois dépassé les 2 milliards de dollars sur 2003. Pour elles également,  les trois derniers mois de l’année ont été particulièrement bons, avec 804 millions de dollars de recettes, en hausse de 74% par rapport à 2002.

 

Forte de ses résultats, la société a revu à la hausse ses estimations de résultats pour 2004: elle espère enregistrer des recettes oscillant entre 6,2 et 6,7 milliards de dollars, contre des prévisions initiales allant de 5,75 à 6,25 milliards.

 

Source ZDnet

 

Myki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×