Aller au contenu
  • Pas encore inscrit ?

    Pourquoi ne pas vous inscrire ? C'est simple, rapide et gratuit.
    Pour en savoir plus, lisez Les avantages de l'inscription... et la Charte de Zébulon.
    De plus, les messages que vous postez en tant qu'invité restent invisibles tant qu'un modérateur ne les a pas validés. Inscrivez-vous, ce sera un gain de temps pour tout le monde, vous, les helpeurs et les modérateurs ! :wink:

Myki

Yahoo lâche Google

Messages recommandés

Yahoo lâche Google pour son propre moteur de recherche... personnalisable

 

Serge Courrier, 01net., le 18/02/2004 à 16h18

 

Yahoo lance Yahoo Search Technology, un service de recherche Web personnalisé développé en interne et complémentaire de son annuaire. L'accord avec Google devient caduque.

 

L`événement était prévu, restait à connaître la date : le 18 février 2004. Yahoo vient en effet d'annoncer le lancement de son propre service de recherche Web : Yahoo Search Technology (YST), disponible sur son site américain. Jusqu'à présent, Yahoo était connu pour son annuaire (répertoire de sites Web classés par catégories. Pour la partie moteur de recherche, il passait la main de manière très discrète à Google.

 

Mais le rachat en mars 2003 de la société Inktomi puis d'Overture en juillet présageait d'un changement de stratégie. Inktomi était notamment le pourvoyeur discret des recherches de MSN . Quant à Overture , star des technologies publicitaires dites de « positionnement payant », il venait d'acheter les deux moteurs de recherches Altavista et All The Web . Yahoo se trouvait donc à la tête d'un énorme potentiel capable de concurrencer Google.

 

La riposte de Google

Yahoo prend donc son indépendance en proposant son propre index de pages Web dont la taille est aujourd'hui gardée secrète. Une précaution bien compréhensible le jour même où Google annonce que son index est désormais riche de 6 milliards de documents dont 4,28 milliards de pages Web. Même mutisme sur l'origine exacte de la technologie utilisée. Inktomi ? Altavista ? All The Web ? Mystère.

 

En revanche, Yahoo est plus prolixe sur l'intégration de son moteur avec MyYahoo, un espace qui permet à tout internaute de personnaliser les services. Chaque utilisateur pourra en effet automatiser ses recherches à l'intérieur de son espace privatif.

 

Et, avancée par rapport au désormais concurrent Google, Yahoo va même jusqu'à intégrer dans son index, des sites d'informations publiant leur actualité au format XML/RSS ( Really Simple Syndication ). Cette particularité permet à l'utilisateur de la page MyYahoo, d'afficher en temps réel des actualités issues de sites (à condition qu'ils diffusent de l'information au format RSS) qu'il a lui même sélectionné et non plus choisies dans un panel proposé par Yahoo.

 

Recherche sur l'actualité et les produits

Yahoo Search Technology s'est également associée à la technologie de filtrage de courrier électronique SpamGuard qui devrait permettre d'exclure des résultats de recherche les pages abusivement référencées par certains responsables de sites. Par ailleurs, YST est dès aujourd'hui intégrée à Yahoo News Search module de recherche sur l'actualité et sur Yahoo Product Search qui vient directement concurrencer Frooggle lancé par Google en décembre 2002.

 

Source 01net

 

Myki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Recherche web: Yahoo, Google et MSN à couteaux tirés

Par Estelle Dumout

ZDNet France

Mercredi 18 février 2004

 

MSN et Yahoo renforcent leurs technologies de recherche pour être en mesure de concurrencer Google. De son côté, le leader répond en peaufinant sa technologie et en augmentant son index de recherche.

 

La pression de la concurrence atteint des sommets sur le secteur des moteurs de recherche. L'annonce de l’introduction en Bourse de Google, numéro un du secteur, que tous les observateurs tiennent pour acquise dans les prochains mois, joue son rôle d'accélérateur.

 

Dans ce contexte, Google, Yahoo et Microsoft  se répondent du tac au tac, bien décidés à ne pas laisser le moindre avantage à l'adversaire. Dès que l’un présente une nouveauté, si minime soit-elle, les deux autres répliquent aussitôt.

 

MSN, le portail de Microsoft, prépare discrètement le renforcement de son système de recherche en ligne. Il a lancé fin janvier une version bêta (en anglais) d’une barre d’outils, qui s’insère directement dans le navigateur internet. À l’instar de la "Google Toolbar", elle permet d’accéder directement aux fonctionnalités de MSN Search. Il teste également diverses solutions de recherche via MSN Search, qui combinent à la fois sa propre technologie et celle de ses partenaires, Inktomi et Overture. Comme l'a confirmé la porte-parole de MSN à CNET News.com: «Afin de d’augmenter notre pertinence, nous expérimentons plusieurs systèmes auprès d’un petit pourcentage d’utilisateurs sur différents marchés dans le monde.»

 

Google indexe 6 milliards de documents web

 

MSN a également créé son propre service de recherche d’actualité, semblable à Google News. Il existe en version test depuis novembre en France, au Royaume-Uni, en Italie et en Espagne; cinq nouvelles régions en bénéficie depuis le début de la semaine: la Malaisie, l’Inde, l’Afrique du Sud et l’Amérique du Sud. L’objectif est de prendre des parts de marché à l’incontournable Google, pour monétiser les pages de requêtes grâce aux liens sponsorisés.

 

Telle est également l’ambition de Yahoo, qui a retiré des pages de son site américain la technologie de recherche du numéro un du secteur, depuis le 17 février. Le portail internet et Google étaient partenaires depuis 1999. Yahoo n’a pas communiqué à ce sujet, mais il semblerait que le nouveau système combine les technologies de ses dernières acquisitions Inktomi et Overture, le spécialiste des liens sponsorisés. Ses sites internationaux devraient en être équipés dans les mois à venir.

 

La veille, le géant américain a présenté Yahoo Slurp, son nouveau "web crawler", ou robot de recherche, qui lui permet de recueillir des documents sur le web, afin de construire son index. Et tout comme Google, cet outil dispose d’un système de "cache", qui conserve une copie des pages lorsque celles-ci deviennent indisponibles.

 

Face à cette effervescence, Google étale sa supériorité. La société californienne a publié un communiqué le 17 février pour annoncer que son index contenait à présent plus de 6 milliards de documents, contre 4,5 milliards en août dernier. Ce qui en fait l’un des moteurs de recherche les plus complets sur l’internet. Ce chiffre correspond à environ 4,3 milliards de pages web, 880.000 images et 845 millions de messages Usenet. Sergey Brin, l’un des cofondateurs, garantit également qu’au cours des dernières semaines, de nouvelles améliorations ont été apportées à la technologie de recherche, notamment pour filtrer le spam ou ne plus indexer les liens cassés.

 

Source ZDnet

 

Myki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yahoo lâche Google et lance sa propre technologie de recherche

19 février 11:49:10

 

Yahoo a annoncé qu'il allait abandonner le moteur de recherche sur internet Google pour le remplacer par sa propre technologie. Cette annonce, attendue depuis longtemps, marque le divorce entre deux concurrents de premier plan: Yahoo, premier portail mondial, et Google, numéro un de la recherche sur internet.

 

SAN FRANCISCO - Yahoo Inc. a annoncé qu'il allait abandonner le moteur de recherche sur internet Google pour le remplacer par sa propre technologie.

 

Cette annonce, attendue depuis longtemps, marque le divorce entre deux concurrents de premier plan: Yahoo, premier portail mondial, et Google, numéro un de la recherche sur internet.

 

Ce qui avait commencé comme un partenariat amical entre les deux compagnies a dégénéré en une concurrence féroce, à mesure que grandissait la popularité de Google et que s'accroissaient les revenus issus de la publicité associée aux recherches sur internet. Google devrait faire son entrée en Bourse dans le courant de l'année.

 

"La transition était évidemment en germe depuis plusieurs mois. Ce n'est pas une surprise", estime Jonathan Rosenberg, vice-président de la gestion des produits chez Google.

 

Yahoo a réalisé plusieurs acquisitions dans le secteur, dont le rachat du moteur de recherche Inktomi et celui d'Overture, une société spécialisée dans les publicités associées aux résultats de recherches.

 

Le site américain de Yahoo a commencé à intégrer le changement dans la nuit de mardi à mercredi, le reste des sites devrait lui emboîter le pas dans les prochaines semaines.

 

Lorsqu'il aura achevé sa mue, Yahoo gèrera près de la moitié des recherches internet aux Etats-Unis à travers ses propres sites et ceux de ses partenaires comme MSN, le portail de Microsoft Corp., a déclaré Jeff Weiner, senior vice-président de Yahoo search and marketplace.

 

De son côté, Microsoft continue ses investissements dans sa propre technologie de recherche, secteur que le géant du logiciel avait jusqu'alors négligé.

 

Source Libération

 

Myki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×