Aller au contenu
  • Pas encore inscrit ?

    Pourquoi ne pas vous inscrire ? C'est simple, rapide et gratuit.
    Pour en savoir plus, lisez Les avantages de l'inscription... et la Charte de Zébulon.
    De plus, les messages que vous postez en tant qu'invité restent invisibles tant qu'un modérateur ne les a pas validés. Inscrivez-vous, ce sera un gain de temps pour tout le monde, vous, les helpeurs et les modérateurs ! :wink:

Myki

[Arnaque] Attention au tiers de confiance

Messages recommandés

Les tiers de confiance dont il faut se méfier

 

La rédaction de Micro Hebdo, Micro Hebdo, le 24/02/2004 à 18h43

 

Les sites intermédiaires pour les transactions en ligne sont l'objet d'une arnaque bien rôdée sur Internet. Un site les répertorie.

 

Cela se passe sur eBay. Un internaute place une annonce pour vendre un PC portable. Réponse d'un acheteur londonien, prêt à acheter, et à bon prix. Sauf que l'acheteur veut faire passer la transaction par le filtre d'un tiers de confiance (en anglais escrow service ), Tripletrade.net.

 

Le vendeur attend alors que son acheteur paie avant d'envoyer le colis. Le colis arrive bien, mais cette fois, l'acheteur londonien demande à son interlocuteur d'eBay d'attendre un délai de « vérification » de deux jours avant que Tripletrade ne reverse la somme due. Depuis, plus de nouvelles. Ni de l'acheteur, de Tripletrade. Le site du tiers de confiance indique que le colis n'a pas été envoyé, les e-mails qui lui sont envoyés sont retournés : adresse de destination inexistante. Aucun annuaire en ligne ne le réfèrence.

 

Il faut se rendre à l'évidence : il s'agit bel et bien d'une escroquerie, tournant autour de l'utilisation d'un tiers de confiance (qui, sans ironie, se traduit effectivement en anglais par escrow ). Ces sociétés se chargent, contre rétribution, de garantir la bonne marche d'une transaction entre un vendeur et un acheteur qui ne peuvent pas se rencontrer physiquement. Ce qui est presque toujours le cas pour les ventes de particulier à particulier par Internet, surtout sur les sites d'enchères.

 

Elles reçoivent et conservent le paiement de l'acheteur jusqu'à ce que la marchandise leur parvienne. Ensuite, passé un délai convenu d'avance pour que l'acheteur puisse vérifier le bon état de son acquisition, elles transmettent au vendeur le montant qu'elles ont reçu, amputé de leur commission. Cette procédure, très courante, fonctionne généralement sans problème.

 

Les escrocs n'ont pas pu résister devant l'anonymat relatif promis par Internet et des sites de tiers de confiance frauduleux sont donc apparus. Leur méthode est la même qu'elle vise un acheteur ou un vendeur, mais elle nécessite d'avoir un complice.

 

Pour piéger un acheteur, un faux vendeur propose une bonne affaire. Il recommande ensuite par mail à l'acheteur un lien vers un site de confiance, évidemment faux. Le paiement effectué, l'acheteur ne recevra rien et ne reverra jamais son argent. L'exemple cité plus haut illustre la procédure inverse, avec un vendeur piégé par un acheteur qui propose un très bon prix. Ce dernier justifie le passage par un tiers de confiance par une situation d'urgence. Le faux site n'a plus qu'à confirmer que l'argent a bien été versé et le vendeur, rassuré, expédie le colis. Qui disparaît dans la nature.

 

Ces sites de tiers de confiance frauduleux sont très nombreux, surtout aux Etats-Unis : une multitude d'internautes américains s'en plaignent sur les forums. Parfois très bien imités, certains vont jusqu'à copier l'apparence de vrais sites de confiance. Et ils sont d'autant plus difficiles à repérer qu'ils parviennent à dissimuler leur origine. Le site Escrow service fraud , régulièrement mis à jour, se charge de les débusquer et de donner quelques conseils pour ne pas se faire prendre.

 

Sinon, il est toujours possible, de déposer plainte en France à la DGCCRF ou sur le site officiel international des plaintes relatives au commerce électronique. Le mieux, pour limiter les dégâts, étant de s'en tenir aux sites de tiers de confiance recommandés par les sites d'enchères eux-mêmes. Ebay, par exemple, déconseille formellement d'utiliser d'autres sites que ceux qu'il agrée.

 

Source 01net

 

Myki

 

PS : allez voir l'article si vous voulez les liens

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×