Aller au contenu
  • Pas encore inscrit ?

    Pourquoi ne pas vous inscrire ? C'est simple, rapide et gratuit.
    Pour en savoir plus, lisez Les avantages de l'inscription... et la Charte de Zébulon.
    De plus, les messages que vous postez en tant qu'invité restent invisibles tant qu'un modérateur ne les a pas validés. Inscrivez-vous, ce sera un gain de temps pour tout le monde, vous, les helpeurs et les modérateurs ! :wink:

Myki

[Gmail] Un groupe de défense attaque Google Mail

Messages recommandés

Un groupe de défense de la vie privée porte plainte contre le service Gmail de Google

Par Philippe Astor

ZDNet France

Mardi 6 avril 2004

 

Le moteur de recherche va se diversifier dans le webmail, sur les traces de MSN et Yahoo. Mais certaines clauses de son contrat font bondir l'organisation Privacy International, qui estime que Gmail ne respecte pas les lois européennes sur la vie privée.

 

Comme nous le relations dans notre édition du 1er avril, la nouvelle offre de messagerie électronique gratuite que prépare Google ("Gmail"), aussi alléchante qu'elle paraisse, soulève de nombreuses questions, en particulier sur le respect de la vie privée de ses utilisateurs. Dans une plainte déposée au Royaume-Uni, l'organisation Privacy International dénonce ce qu'elle considère comme une «violation à grande échelle de la législation européenne», selon des déclarations recueillies par l'agence Reuters à Londres.

 

En contrepartie de l'espace disque de 1 Go offert aux internautes, contre seulement 6 Mo et 4 Mo pour les services concurrents de Yahoo et MSN, le célèbre moteur de recherche escompte bien multiplier son chiffre d'affaires publicitaire, en insérant automatiquement des annonces contextuelles dans les messages personnels, au moyen de sa technologie Adsense. Mais le fait qu'un robot publicitaire épluche la correspondance privée des internautes qui utiliseront le service, comme nous l'avons déjà souligné, n'est pas le seul risque que Gmail fait courir au respect de la vie privée. «Des copies résiduelles de vos messages pourront rester stockées sur nos systèmes, même après que vous les aurez effacées de votre boîte aux lettres ou que vous aurez fermé votre compte», indique en effet Google dans les conditions générales d'utilisation.

 

«Ce n'est pas une simple mise en garde», dénonce Simon Davies, le directeur de Privacy International, installée à Londres mais très active également aux États-Unis. «Les consommateurs doivent être avertis qu'il s'agit là d'une violation à grande échelle de la législation européenne». D'après Reuters, Davies dit avoir déposé une plainte contre le service Gmail auprès des autorités britanniques.

 

Dans cette plainte, l'organisation dénonce également le fait que des liens seront établis par Google entre les informations personnelles concernant les utilisateurs de Gmail et leurs cookies, qui trahissent leurs habitudes de navigation. «Cette mise en relation dresse le tableau le plus étendu qui soit de la vie d'une personne», dénonce Simon Davies.

 

Pour l'heure, les autorités britanniques compétentes ne se sont pas prononcées sur l'affaire. En matière de respect de la vie privée, la législation européenne est beaucoup plus contraignante que celle en vigueur aux États-Unis, berceau de Google. Ce qui n'empêche pas son service Gmail de faire également l'objet de violentes critiques de la part d'organisations de défense de la vie privée américaines.

 

Source ZDnet

 

Myki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Big Google is watching you

mardi 06 avril 2004

 

Le moteur de recherche teste un nouveau service de messagerie En échange d'un stockage quasi-illimité de vos mails, il se réserve le droit de les utiliser à des fins commerciales

 

L'accès à votre vie privée contre la garantie d'une messagerie électronique efficace, gratuite et illimitée. Voilà vite résumé le contrat que Google compte bientôt proposer à ses millions d'utilisateurs dans le monde à travers sa nouvelle messagerie Gmail, actuellement en phase de test. Ce service, à la capacité de stockage décuplée évite en effet d'avoir à effacer continuellement des messages ou à les classer dans des dossiers, comme c'est le cas aujourd'hui avec la plupart des messageries gratuites. Comparé aux autres services de courriels gratuits comme Yahoo ou Hotmail, Gmail fait rentrer les internautes dans une nouvelle dimension avec une capacité de stockage de l'ordre de 1 gigabyte : environ 100 fois plus que ses concurrents ! Le service est également censé protéger très efficacement ses usagers des spams, ces messages publicitaires non sollicités qui envahissent les boîtes aux lettre électroniques.

 

Publicités hyper ciblées

Ce service permettra à Google d'établir un lien plus permanent avec ses utilisateurs qui pour l'instant reste essentiellement limité aux activités de recherche en ligne. Lien d'autant plus fort que «des copies résiduelles de messages électroniques peuvent demeurer sur nos systèmes, même après que vous les avez détruits de votre boîte aux lettres ou après la clôture de votre compte», comme l'indique la lecture des conditions générales d'utilisation du service. Encore plus fort justement, Google pourra analyser le contenu des messages pour y insérer des publicités ciblées et se donne le droit de recouper ensemble les «cookies», ces mouchards très prisés des sites de commerce électronique qui enregistrent les habitudes de navigation web et qui serviront également chez Google à en savoir plus sur les habitudes de rédaction de courrier électronique des internautes. Afin de prévenir les critiques, Google explique sur son site qu'il automatisera l'analyse du contenu des messages. «Aucun humain ne lit vos messages pour cibler les publicités» est-il écrit dans le dossier de présentation de Gmail.

 

 

«Violation des lois européennes»

Si la date de lancement n'est pas encore été établie, plusieurs associations de défense de la protection de la vie privée sur le Net sont déjà montées au créneau pour dire tout le mal qu'elles pensent du projet. C'est le cas en Angleterre, où Simon Davies, le directeur de Privacy International vient de déclarer que sa mise en garde n'est pas «juste un avertissement au consommateur. Les internautes doivent se rendre compte qu'il s'agit d'une large violation des lois européennes», explique-t-il, en citant en renfort une législation communautaire dans ce domaine plus restrictive que la loi fédérale des Etats-Unis, où sont situés les serveurs de Google.

 

«Si une personne détruit un message électronique, elle doit avoir l'assurance qu'il est effectivement détruit» estime pour sa part Maurice Westerling, cofondateur de Bits of Freedom, une autre association, néerlandaise, de défense de la vie privée des particuliers. «En plus de cela, Google n'a pas le droit d'ouvrir des messages. La communication est protégée à un très haut degré en Europe.»

 

D'autres défenseurs de la confidentialité relativisent l'infraction au respect de la vie privée que commettrait Google. «Si le consommateur est conscient des conditions d'utilisation du service, cela équivaut à un contrat privé entre les deux parties. Nous ne le considérerions pas comme des communications non sollicitées», a déclaré Steve Linford, fondateur de l'association anti-spam Spamhaus Project. Le débat ne fait sans doute que commencer.

 

Source Libération

 

Myki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

....

«En plus de cela, Google n'a pas le droit d'ouvrir des messages. La communication est protégée à un très haut degré en Europe.»

....

 

Ca me fait bien rigoler, ça : un message n'est pas "ouvert" ou "fermé", c'est juste une suite de bits qui assemblés forment un texte.

Lorsque AOL filtre les mails pour éliminer les spams, il s'agit là aussi d'une violation de la vie privée (ils doivent forcément lire le message pour déterminer si c'est un spam ou pas), mais personne ne crie au scandale.

 

Ce qui serait scandaleux, c'est plutôt si Google insere des publicité non solicitées dans les e-mails que les utilisateurs envoient sans en avertir au préalable l'utilisateur. Bien que là aussi il y ait matière à discussion. Après tout, l'utilisateur qui se sert de google pour envoyer ses mails sait que Google pourrait y insérer des publicités (c'est indiqué dans les conditions d'utilisation). L'utilisateur n'est pas obligé de se servir de Google. Si il le fait quand même, c'est qu'il en accepte les conséquences.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pas pareil entre lire le contenu (le message) et les headers (les propriétés du message).

 

En effet, si on prend le cas du courrier postal : on peut lire sans prob l'adresse de la personne, son correspondant, la date d'envoie, le timbre, etc. Mais si on ouvre et qu'on lit la lettre, c'est total privé.

Dans le meme cas du courrier électronique, c'est la meme chose. On lit les entetes (expéditeur, ip d'envoie, destinataire, etc) pour l'antispam ou tout simplement pour transférer le message au destinataire. Mais lire les contenus du mail (le message en lui meme) est illicite, surtout pour en faire usage...

 

Myki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un filtre anti-spam, pour être efficace, doit se baser sur le contenu du message. Les adresses IP sont en général des adresses de proxys ou de machines mal protégées, et changent régulièrement. L'expéditeur est systématiquement une fauuse adresse e-mail, voire carrément des lettres et chiffres aléatoires. Quand au sujet, bien souvent il n'est même pas en rapport avec le message. Donc, se baser sur ces éléments est tout à fait illusoire pour détecter un spam. Seule l'analyse du message lui-même peut s'avérer efficace, ce que font les filtres de certains providers (AOL entre autres).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

AOL n'a aucun droit de lire le contenu meme du message...

 

De plus, regardons le filtre de OVH (chez qui je suis et qui marche trèèèès bien), il est gratuit et fonctionne bien.

Lors d'un report de spam, il ne se fait que sur les headers qui sont une source incroyable de renseignement. Après on recoupe divers renseignements tel que le reverse, l'ip d'origine, les opens relays, le sujet du message (etc) et surtout les reports de spam (on blackliste des IP si ils sont condamnés "spam").

 

Il est donc possible de créer des filtres spam sans lire le contenu d'un mail (qui donne moins d'info que les headers).

 

Myki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca me fait bien marrer cette polémique, surtout vu que avec son Go de stockage, Gmail va, tout comme hotmail, être essentiellement utilisé pour de l'échange de fichiers pas forcément très légal ou par des gens qui chercheront une adresse anonyme sur le web. Tout va dépendre de la taille autorisée pour les pièces jointes.

 

Enfin bon, tout ça pour dire que c'est beaucoup de bruit pour les 3 utilisateurs qui y recevront des correspondances privées au milieu des dizaines de milliers de pirates et autres anonymes et que ça ressemble plus à du couinage de concurrents qui facturent le stockage...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ca me fait bien marrer cette polémique, surtout vu que avec son Go de stockage, Gmail va, tout comme hotmail, être essentiellement utilisé pour de l'échange de fichiers pas forcément très légal ou par des gens qui chercheront une adresse anonyme sur le web. Tout va dépendre de la taille autorisée pour les pièces jointes.

Depuis quand on s'echange des fichiers pas trés légal sur une boîte de 2 Mo :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Depuis quand on s'echange des fichiers pas trés légal sur une boîte de 2 Mo :P

Je n'ai jamais dit que les fichiers transitaient tous par hotmail. Avec 2 Mo sur une messagerie anonyme tu peux faire passer des liens et pas mal d'outils qui tiennent souvent dans très peu d'espace.

 

Enfin bon, je comprends que pour la génération P2P/ADSL, ce genre de choses puisse relever de la 4e dimension :-(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et si on parlait un peu des anti-virus... Pour détecter un virus, l'anti-virus doit lire le mail, à la recherche d'une signature de virus ou à la recherche d'un script malicieux. Je doute qu'il puisse le faire en regardant simplement le header du message... Donc tous les programmes anti-virus scannant les e-mails chez le provider sont illégaux !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×