Aller au contenu
  • Pas encore inscrit ?

    Pourquoi ne pas vous inscrire ? C'est simple, rapide et gratuit.
    Pour en savoir plus, lisez Les avantages de l'inscription... et la Charte de Zébulon.
    De plus, les messages que vous postez en tant qu'invité restent invisibles tant qu'un modérateur ne les a pas validés. Inscrivez-vous, ce sera un gain de temps pour tout le monde, vous, les helpeurs et les modérateurs ! :wink:

Myki

[Etude] Linux lance l'offensive...

Messages recommandés

Linux sur les PC : Red Hat se lance dans la course

 

Convaincu que le temps de Linux sur les PC est venu, le distributeur Red Hat dévoile un nouveau produit qui devrait intéresser en priorité les entreprises européennes et asiatiques.

 

Red Hat a dévoilé une nouvelle distribution Linux destinée aux PC de bureau. Red Hat Desktop complète plutôt que remplace le produit existant, dont le nom est Red Hat Enterprise Linux WS. Alors que ce dernier est plutôt utilisé par des techniciens, Red Hat Desktop s'adresse aux populations de salariés qui n'ont qu'un usage limité du PC, comme les personnes travaillant dans les centres d'appels. Bien sûr, un ensemble de logiciels de bureautique libres lui est associée : Open Office 1.1, le client de messagerie Evolution, le navigateur Web Mozilla... Red Hat dispose par ailleurs d'un partenariat avec Citrix et VMware afin de permettre l'exécution sous Linux des applications Windows. Contrairement à Red Hat Enterprise Linux, qui est vendue à l'unité, la nouvelle distribution sera commercialisée par paquets de 10 ou de 50 systèmes. La politique tarifaire adoptée est celle d'une souscription annuelle : ainsi, le prix pour un lot de 10 systèmes incluant un module d'administration des logiciels est de 2 500 dollars par an. Bien qu'il soit bien implanté dans les entreprises, le distributeur ne compte pas sur ses seules forces commerciales pour imposer son produit. Selon lui, le succès passe par une politique de partenariat avec des constructeurs susceptibles de le préinstaller sur leurs PC. D'autre part, Red Hat voit dans les marchés européen et asiatique son principal débouché, alors qu'il est surtout présent sur le continent américain.

 

Longhorn ou l'heure de vérité

 

Red Hat rencontrera sur son chemin Novell, qui a racheté en janvier le distributeur Linux allemand Suse (voir édition du 5 novembre 2003). Comme Red Hat, Novell compte imposer son offre logicielle pour PC grâce à des partenariats avec des constructeurs, signant il y a peu un accord avec le premier vendeur de PC, HP (voir édition du 25 mars 2004), qui est également un partenaire de Red Hat et du français Mandrakesoft (voir édition du 21 avril 2004). Mais malgré les initiatives des uns et des autres, la preuve n'a pas encore été apportée qu'il existe une réelle demande du côté des entreprises pour migrer leurs parcs de PC sous Linux ; on ne sait pas non plus si, au final, migrer ne s'avèrera pas plus coûteux que de rester fidèle à Windows. C'est probablement lors de la sortie de la prochaine version de Windows, connue sous le nom de code Longhorn, que se posera avec plus d'acuité la question d'un éventuelle migration. D'ici là, il reste à Red Hat et consorts à fourbir leurs arguments pour les convaincre.

 

Olivier Le Quézourec

 

Source VNUnet

 

Myki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Linux s'installe au cœur du système d'information

 

Désormais, le système d'exploitation libre ne joue plus les seconds rôles dans les système informatiques des grandes entreprises américaines, indique une récente étude de Forrester Research.

 

Une récente étude du cabinet Forrester Research livre des résultats surprenants sur l'utilisation qui est faite de Linux en entreprise, montrant que le système d'exploitation libre, loin d'être relégué à la périphérie du système d'information, y occupe désormais une position centrale. Il en ressort en effet que 53 % des entreprises interrogées utilisent Linux pour exécuter des applications critiques et 52 % d'entre elles le choisissent pour leurs nouvelles applications. Autres enseignements : 44 % des entreprises choisissent Linux à l'occasion du portage d'une application ancienne sur de nouveaux matériels et 33 % utilisent des applications qui ne fonctionnent que sous Linux.

 

L'étude aborde également la question des compétences disponibles en interne. Parmi les 85 entreprises qui utilisent des logiciels Open source ou qui prévoient de le faire, seulement 11 % disposent de personnels qualifiés dans ce domaine. Quand ils existent, ces personnels sont regroupés dans une structure jouant un rôle de conseil auprès des développeurs, livrant outils et services, évaluant la qualité des logiciels... La question des risques juridiques inhérents à l'Open source est également étudiée de très près. Cette forme d'organisation devrait se développer à l'avenir. L'étude de Forrester Research, intitulée "Linux Crosses Into Mission-Critical Apps", a été établie sur la base d'entretiens réalisés auprès de responsables informatiques de 140 entreprises américaines. La moitié d'entre elles réalisent un chiffre d'affaires annuel de plus d'un milliard de dollars.

 

Olivier Le Quézourec

 

Source VNUnet

 

Myki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, c'est surtout du redhat ... après novell et suse mais ca avance :P

 

Red Hat revient sur le marché Linux pour PC

mardi 04 mai 2004 (Reuters - 20:43)

 

SEATTLE - L'éditeur américain de logiciels Red Hat a annoncé mardi son retour sur le marché des systèmes Linux pour ordinateurs personnels qu'il avait quitté en 2003 pour privilégier les systèmes pour serveurs.

 

L'éditeur espère convertir plus d'entreprises, d'administrations et d'organismes scolaires au modèle économique du logiciel libre pour leurs nombreuses stations de travail gérées de façon centralisée avec sa nouvelle diffusion Linux, nommée Red Hat Desktop, a déclaré son directeur général, Matthew Szulik.

 

Il a expliqué que le marché européen représentait le plus fort potentiel pour Red Hat de vendre ses services Linux car de nombreuses entreprises européennes n'ont pas conclu d'accord exclusif de licences avec Microsoft.

 

Le marché européen mettra Red Hat en concurrence avec Novell qui a racheté en janvier l'éditeur allemand SuSE Linux.

 

Source Libération

 

Myki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah bah, y'a du monde à la porte ... je me demande bien ce qu'il se passe :P

 

Computer Associates compte sur les développeurs libres

 

Peu à peu, les éditeurs propriétaires prennent conscience que le phénomène Open source est durable et tentent de s'en faire un allié.

 

Lors de sa conférence utilisateur, CA World, qui aura lieu ce mois-ci, l'éditeur américain Computer Associates (CA, voir édition du 22 avril 2004) devrait présenter sa nouvelle approche de l'Open source, révèle le site News.com. L'idée principale est de s'appuyer très largement sur la communauté des développeurs libres, forte de plus d'un million de contributeurs, pour réaliser ses nouveaux produits, en particulier ceux ayant trait à l'administration de systèmes. Il s'agira donc pour CA de piloter des projets Open source, de les financer et d'intégrer des logiciels libres dans ses propres offres. Cette approche n'est pas sans évoquer celles d'autres éditeurs comme IBM, qui a de même fait appel au vivier des développeurs libres dans le cadre du projet de plate-forme de développement Eclipse, ou encore Sun Microsystems pour le projet concurrent d'Eclipse (voir édition du 8 septembre 2004), NetBeans, et pour la suite bureautique OpenOffice.org. Autre exemple : celui de Novell, éditeur en perte de vitesse qui tente de s'arrimer à la dynamique Open source via le rachat du distributeur Linux Suse (voir édition du 5 novembre 2003).

 

Avantage concurrentiel

 

Bien évidemment, l'intérêt pour ces éditeurs est de réduire les coûts de développement de leurs nouveaux produits et de bénéficier de tout ce qui est déjà disponible en Open source. Ce qui revient à transformer le logiciel libre, qui a longtemps fait figure de concurrent des logiciels propriétaires, en avantage concurrentiel. Nul doute que leur exemple sera suivi à l'avenir par d'autres, remodelant peu à peu la façon de concevoir les logiciels. A ce sujet, Marc Fleury, le patron de l'éditeur du serveur d'applications J2EE libre JBoss, évoquait récemment la possibilité de piloter le développement d'un serveur d'intégration de type ESB (Enterprise service bus), l'idée étant de réaliser le noyau de l'applicatif et d'inciter les éditeurs propriétaires à le compléter par des fonctionnalités différenciatrices (voir édition du 27 avril 2004). Peut-être ce principe présidera-t-il, à l'avenir, à la conception de nombreux logiciels.

 

Olivier Le Quézourec

 

Source VNUnet

 

Myki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah vi, j'ai vu passer l'info mais je pense pas que ce soit seulement ca qui fasse pencher la balance d'un seul coup ...

Ah, j'ai trouvé. Depuis que je me mets à linux, ca intéresse les américains... :-(

 

Myki, égocentrique... nan :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Red Hat se découvre devant les PC de bureau

Frédéric Bordage, 01 Informatique, le 07/05/2004 à 11h00

 

L'éditeur investit à nouveau le poste utilisateur Linux. Ce marché pourrait dépasser celui des ordinateurs Mac OS dès cette année.

 

Le spécialiste du code source libre contrôle aujourd'hui 70 % du marché des serveurs Linux. Et part dorénavant à la conquête des PC de bureau avec Red Hat Linux Desktop. Ce poste utilisateur Linux complet ne propose rien de novateur par rapport à l'offre de ses concurrents Novell,  Sun  et  Mandrake  . Mais l'éditeur se devait de réagir face aux demandes croissantes de sa base installée.

 

Red Hat Linux Desktop répond aux besoins standards des entreprises - bureautique avec Open-Office.org , messagerie avec Evolution, web avec Mozilla ... Comme ses concurrents, il met l'accent sur la réduction des coûts d'administration, en intégrant un module de gestion des mises à jour. Commercialisé en volume à partir de dix postes au prix de 2 500 dollars, Red Hat Linux Desktop est livré avec un serveur de déploiement et de mise à jour logicielle.

 

Faciliter les migrations

 

Conscient de la difficulté des entreprises à migrer des postes utilisateurs sur lesquels s'exécutent des applications disponibles uniquement pour Windows, Red Hat a conclu un accord stratégique avec l'éditeur VMWare, spécialisé dans l'émulation des systèmes d'exploitation. Red Hat Linux Desktop intègre également un client Citrix ICA.

 

L'éditeur compte ainsi se démarquer en proposant à ses clients des outils pour faciliter leur passage à l'acte. Un enjeu de taille. Selon tous les analystes, la croissance la plus importante des ventes Linux pour les cinq prochaines années viendra du poste utilisateur. Il y aura, dès cette année, davantage de PC sous Linux que sous Mac OS.

 

Source 01net

 

Myki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×