Aller au contenu
  • Pas encore inscrit ?

    Pourquoi ne pas vous inscrire ? C'est simple, rapide et gratuit.
    Pour en savoir plus, lisez Les avantages de l'inscription... et la Charte de Zébulon.
    De plus, les messages que vous postez en tant qu'invité restent invisibles tant qu'un modérateur ne les a pas validés. Inscrivez-vous, ce sera un gain de temps pour tout le monde, vous, les helpeurs et les modérateurs ! :wink:

[Réf] Un doute en orthographe ?


Messages recommandés

Petit lexique des fautes courantes concernant l'informatique et Internet

 

acceuil : à corriger en accueil

anuller ou annuller : à corriger en annuler

boutton : à corriger en bouton

(un) click ou clicker : anglicismes à corriger en (un) clic ou cliquer (par ex : clique sur ce lien)

connection : anglicisme à corriger en connexion

dévellopement ou dévelloppement : à corriger en développement

difficultée ou difficulter : à corriger en difficulté

discution : à corriger en discussion

language : anglicisme à corriger en langage

mirroir : à corriger en miroir

naviguation : à corriger en navigation

tapper : à corriger en taper

traffic : anglicisme à corriger en trafic

[à compléter]

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Divers écueils fréquents

 

ce faisant et pour ce faire

Expressions anciennes, signifiant en agissant ainsi, pour faire cela où ce est pronom démonstratif équivalent à cela.

À ne pas confondre avec : se faisant (admirer), pour se faire (comprendre), pour se faire (belle).

 

etc. (pour et cætera ou et cetera ou et cœtera)

Locution issue du latin médiéval signifiant et toutes les autres choses, abrégée en etc. (avec un seul point) pour écourter une énumération.

 

ici et là, ci et ça, celui-ci et celui-là, voici et voilà...

[...]

 

malgré que

Locution conjonctive, correcte au sens de bien que, et donc suivie du subjonctif qui reste cependant éminemment inélégante et condamnée avec obstination par les puristes.

 

soi-disant

Adjectif invariable souvent mal orthographié, à cause de l’homonymie entre soi (sans t : pronom personnel) et soit (avec t : subjonctif du verbe être),

et confondu avec "soit-disant", qui n'existe pas.

Ne semploie qu'à propos dune personne prétendant être telle ou telle, et par conséquent jamais à propos d'une chose (puisqu’une chose ne parle pas) pour laquelle on choisira donc supposé, prétendu ou présumé.

[à compléter]

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Homophones

 

Les plus fréquents (cliquer sur les icon11.gif)

icon11.gif à/a/as ___________________________. icon11.gif hors/or/ores ________________________ icon14.gif quel(s)/qu'elle(s)

icon11.gif ai/aie/aies/ait/et/est ________________ icon14.gif la/là/l'a(s) __________________________. icon14.gif quelque/quel que

icon11.gif ça/çà/sa __________________________ icon14.gif ni/n'y ______________________________ icon14.gif qui l'/qu'il(s)

icon11.gif ce/se ____________________________. icon14.gif on/ont _____________________________ icon14.gif soi/soit

icon14.gif c'/s' ______________________________ icon14.gif ou/où _____________________________. icon14.gif son/sont

icon14.gif ces/ses/c'est/s'est/sait _______________ icon14.gif par/part ____________________________ icon14.gif sur/sûr

icon14.gif cet/cette __________________________ icon11.gif près/prêt ___________________________ icon14.gif tant/temps/t'en

icon14.gif ci/si/s'y ___________________________ icon11.gif quand/quant/qu'en ___________________. icon14.gif voir/voire

 

Et quelques autres en bref :

affaire/à faire

affaire : être en rapport avec, être confronté à quelqu'un ou quelque chose

à faire : qui doit être fait

censé/sensé

censé : supposé ; toujours suivi d'un infinitif

sensé : contraire d'insensé ; qui a du bon sens

cession/session

cession : terme juridique ; action de céder un bien

session : période, séance (session de formation, session de rattrapage) ; en informatique : exécution d'un programme pour un utilisateur donné

champ/chant

champ : terrain, domaine, concret ou abstrait (champ de blé, champ des connaissances) ; en informatique : zone d'enregistrement de données

chant : mélodie

coi/quoi

coi : abasourdi ; adjectif ne s'employant plus que dans de rares locutions du registre littéraire, comme se tenir coi, en rester coi : ne rien dire

quoi : pronom interrogatif ou relatif

compte/comte/conte

compte : en rapport avec les chiffres ou le calcul (compte à rebours, compte bancaire, compte rendu)

comte : titre de noblesse

conte : récit, légende

cour/courre/cours/court

cour : substantif féminin ; espace (cour de récréation), assemblée (cour des comptes), demeure ou entourage royal

courre : terme de chasse

cours : substantif masculin ; en rapport avec l'écoulement, le mouvement, l'enchaînement, etc.

. . . . . ..de l'eau, du temps, etc. (cours d'eau, cours d'un astre, affaire en cours), la finance (cours de la Bourse), l'enseignement (cours du soir)

court : adjectif, contraire de long, peu étendu (être à court d'arguments, d'argent) ; nom, dérivé de l'anglais, terrain de tennis

davantage/d'avantage

davantage : plus, adverbe invariable (ne pas en savoir davantage)

d'avantage : de profit, matériel ou moral (obtention d'avantages en nature)

différend/différent

différend : substantif ; conflit, désaccord (apaiser les différends)

différent : adjectif ; dissemblable, multiple (les différents aspects d'un problème)

du/dû

du : article, forme contractée de de + le (du pain, la folle du régiment)

dû : participe passé de devoir à accorder éventuellement (il a dû partir) ; substantif masculin, montant à acquitter (demander son dû)

empreint/emprunt

empreint : adjectif, participe passé du verbe empreindre, toujours suivi d'un complément introduit par de ; marqué de (un texte empreint d'humour)

emprunt : nom ; action d'emprunter, ou chose obtenue à titre de prêt (un nom d'emprunt)

entrain/en train

entrain : bonne humeur, vivacité (une soirée pleine d'entrain)

en train : suivi de de, locution exprimant le déroulement d'une action (être en train de lire, mettre un projet en train)

. . . . . . . ..sinon, plus rarement, signifiant un état de bonne santé physique et/ou morale (ne pas sembler très en train)

fût-ce/fusse/fussent

fût-ce : encore souvent utilisé dans l'expression ne fût-ce, avec la 3ème personne du singulier du subjonctif imparfait du verbe être

. . . . . . .ne serait-ce (réfléchir, ne fût-ce qu'un court instant)

fusse/fussent : 1ère personne du singulier et 3ème personne du pluriel du subjonctif imparfait du verbe être

. . . . . . .relevant du registre soutenu, cet imparfait du subjonctif n'est guère plus employé

heur/heure/heurt

heur : masculin chance, bonne fortune

heure : féminin moment

heurt : masculin choc

leur/leurs

leur : adjectif possessif ; pronom

leurs : adjectif possessif ; pronom

même/mêmes

même : adjectif indéfini ; pronom ; adverbe

mêmes : adjectif indéfini ; pronom

mon/mont/m'ont

mon : adjectif possessif

mont : montagne

m'ont : [à compléter]

notre/nôtre

notre : adjectif, suivi du substantif qu'il qualifie (une personne de notre région, /!\ de nos régions, au pluriel)

nôtre/nôtres : pronom, précédé de le, la ou les (c'est le nôtre, ce sont les nôtres)

pair/paire

pair : masculin ; personne qui exerce le même type d'activité (être reconnu par ses pairs, aller de pair, un talent hors pair, une jeune fille au pair)

paire : féminin ; couple d'objets ou de personnes semblables (une paire de chaussettes)

parce que/par ce que

parce que : car ; introduit une proposition répondant à la question pourquoi ? et donnant une cause ou une explication (tu es surpris parce que tu ne t'y attendais pas)

par ce que : introduit une proposition relative répondant à la question par quoi ? (tu es surpris par ce que tu lis)

parti/partie

parti : masculin ; solution choisie ou regroupement de personnes (prendre le parti d'en rire, tirer parti de la situation, un parti politique)

partie : féminin ; élément d'un tout (en grande partie, faire partie intégrante de, tout ou partie, prendre quelqu'un à partie, être juge et partie)

pause/pose

pause : interruption (une pause d'une heure pour manger)

pose : action de poser, attitude (pose de la première pierre, garder la pose)

peut être/peut-être

peut être : forme verbale du verbe être précédé de l'auxiliaire pouvoir conjugué au présent de l'indicatif (ceci peut être faux)

peut-être : éventuellement, probablement ; adverbe, donc invariable (peut- être que oui, peut-être que non)

plus tôt/plutôt

plus tôt : avant, moins tard (plus tôt dans la matinée, plus tôt que prévu)

plutôt : indique une préférence, une comparaison ; plutôt que : de préférence à (choisir plutôt la première option, l'original plutôt qu'une copie)

quoique/quoi que

quoique : bien que ; conjonction de subordination, introduisant donc une proposition (je progresse, quoique le français soit une langue difficile)

quoi que : quelle que soit la chose qui, quelle que soit la chose que ; locution pronominale toujours suivie d'un verbe au subjonctif (quoi qu'il en dise, quoi que ce soit)

raisonner/résonner

raisonner : utiliser la raison (raisonner et trouver une solution)

résonner : renvoyer le son (l'écho fait résonner les voix)

sceptique/septique

sceptique : incrédule (un sceptique doute de tout)

septique : infectieux ; ne s'emploie jamais pour qualifier une personne (un choc septique, une fosse septique)

si tôt/sitôt

si tôt : aussi tôt (si tôt que tout était encore fermé)

sitôt : aussitôt, en registre soutenu (sitôt dit, vous n'oublierez pas de sitôt)

tache/tâche

tache : trace laissée par une souillure, une coloration, une pigmentation (taches de rousseur, taches de sang, faire tache) ; verbe dérivé : tacher, salir

tâche : travail, besogne à accomplir ; verbe dérivé : tâcher, s'efforcer

. . . . . ..en informatique : la barre des tâches, en anglais taskbar, est la barre du bureau Windows qui permet de lancer et surveiller des programmes

thon/ton/t-ont/t'ont

thon : substantif poisson

ton : substantif tonalité ; adjectif possessif

t-on : [à compléter]

t'ont : [à compléter]

tribu/tribut

tribu : féminin ; groupe de personnes (une tribu indigène)

tribut : masculin ; contribution (le tribut dû aux vainqueurs)

vanter/venter

vanter : parler favorablement de, louer, célébrer (vanter les mérites de quelqu'un, se vanter d'avoir réussi)

venter : verbe impersonnel ; faire du vent (qu'il pleuve ou qu'il vente)

votre/vôtre

votre : adjectif, suivi du substantif qu'il qualifie (une personne de votre région, /!\ de vos régions, au pluriel)

vôtre/vôtres : pronom, précédé de le, la ou les (c'est le vôtre, ce sont les vôtres)

[à compléter]

Modifié par DKlâgOR
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les homophones à/a/as

 

à

Avec un accent grave, c’est une préposition qui indique en général un rapport de direction, de position, de but, d'appartenance, de temps, de prix, de manière d'être ou d'agir.

Souvent suivi dun nom, dun pronom ou dun infinitif.

a/as

Sans accent, il s’agit des formes verbales des deuxième (tu as) et troisième (il/elle/on a) personnes du singulier du verbe-auxiliaire avoir au présent de l’indicatif.

Indiquant la possession, ils peuvent être remplacés, au présent par tu possèdes ou il/elle/on possède, ou par exemple, en changeant de temps, par tu avais, il/elle/on avait, ou de personne, par vous avez, ils/elles ont.

Sinon, utilisés pour former le passé composé dun verbe, ils sont alors suivis d’un participe passé, dont l’accord est ensuite une autre affaire...

 

NB : Pas de confusion possible avec le substantif as : valeur d'une carte, d'un dé.

 

Exemples :

Tu as joué l'as de pique.

Tu as vu qu'on ne pense qu'à dormir à cette heure.

Elle a plus d'un tour dans son sac, a énervé Olive qui trouve que ça commence même à révéler une obstination suspecte...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 weeks later...

Les homophones ai/aie/aies/ait/es/est/et

 

ai

Première personne du singulier (j'ai) du présent de lindicatif du verbe-auxiliaire avoir.

aie/aies/ait

Première, deuxième et troisième personnes du singulier (que j'aie, que tu aies, qu'il/elle/on ait) du présent du subjonctif du verbe-auxiliaire avoir.

es/est

Deuxième et troisième personnes du singulier (tu es, il/elle/on est) du présent de lindicatif du verbe-auxiliaire être.

et

Conjonction coordonnant deux mots ou deux groupes de mots (ou emphatique, en commencement d'une phrase) pour marquer une idée d'ajout : ainsi que.

Peut aussi signifier alors ou mais.

 

NB : pas de confusion possible avec le substantif haie : clôture, ou les interjections éh et hé, etc.

 

Exemples : Pour différencier les formes verbales, tester la substitution de personne.

 

Jai peur dêtre en retard. (nous avons peur)

Jai mangé. (nous avons mangé)

 

Il faut que jaie la réponse ce soir. (que nous ayons la réponse)

Que tu aies tort ne minquiète pas. (que vous ayez tort)

Avant quil nait eu loccasion de parler, on lui demanda de sortir. (que nous ayons eu l'occasion)

 

Tu es déjà grand. (vous êtes déjà grands)

Il nest pas venu. (ils ne sont pas venus)

 

Le feu et l'eau.

Il plie et ne rompt pas.

Et voilà que tout d'un coup...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[En construction : ce lien est susceptible d'être modifié]

[#28-29]

Les homophones ça/sa et ce/se

 

 

ça

Pronom démonstratif, neutre.

Il peut être remplacé par ceci ou cela.

sa

Déterminant possessif, féminin singulier.

Suivi d'un nom, il peut être remplacé par d'autres déterminants possessifs : ma, ta, sa.

ce

Déterminant démonstratif masculin singulier, ou pronom démonstratif neutre.

Suivi d'un nom, il peut être remplacé par sa forme du féminin, cette, ou celle du pluriel, ces.

Sinon, il s'agit du pronom, et il suit alors la même règle que ça.

se

Pronom personnel réfléchi.

Étant une partie d'un verbe pronominal (se + verbe), il est donc suivi d'un verbe (conjugué ou non).

 

 

Exemples :

Salut, ça va ?

Il a répété sa faute habituelle dans ce post.

Va-t-il enfin se rendre compte que tout ça n'est pas difficile ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[En construction : ce lien est susceptible d'être modifié]

[#34]

Les homophones hors/or/ores

 

hors

Adverbe ou préposition de lieu, invariable.

Peut être remplacé par excepté ou à l'extérieur de.

or

Conjonction de coordination, s'utilisant habituellement pour relier des phrases ou des propositions, rarement des mots.

Invariable et toujours précédé d'un signe de ponctuation.

Exprime la transition entre une idée et la suivante, généralement en opposition.

ores

Ne s'utilise plus que dans la locution dores et déjà, qui signifie dès maintenant.

 

NB : Pas de confusion possible avec le substantif or : métal précieux.

 

 

Exemples :

Hors concours ; hors de cause ; hors de danger ; hors de question ; hors-la-loi ; hors pair ; hors-série ; hors service (HS) ; hors-sujet ; hors-taxe (HT), etc.

Hors la pluie, nous nous sommes bien amusés.

Tous les hommes sont mortels. Or Socrate est un homme...

Une multitude de preuves atteste que le changement climatique est dores et déjà en cours.

Modifié par DKlâgOR
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[En construction : ce lien est susceptible d'être modifié]

[#40]

Les homophones près/prêt

 

près

Adverbe, invariable.

Souvent suivi de la préposition de, il peut être remplacé par proche.

prêt

Adjectif, s'accorde.

Souvent suivi de la préposition à, il peut être remplacé par préparé.

 

Exemples :

Tu es près de tout casser.

Elle est près de partir, alors dépêche-toi d'aller lui parler.

Vous êtes trop près.

 

Tu es prêt à tout casser.

Il est prêt à partir, il a déjà démarré.

On est prêt à tout pour un morceau de chocolat.

Nous serons prêts dans 3 minutes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...