Aller au contenu
  • Pas encore inscrit ?

    Pourquoi ne pas vous inscrire ? C'est simple, rapide et gratuit.
    Pour en savoir plus, lisez Les avantages de l'inscription... et la Charte de Zébulon.
    De plus, les messages que vous postez en tant qu'invité restent invisibles tant qu'un modérateur ne les a pas validés. Inscrivez-vous, ce sera un gain de temps pour tout le monde, vous, les helpeurs et les modérateurs ! :wink:

Le droit à l'oubli


Messages recommandés

Bonjour à tous,

 

Le droit à l'oubli

.

Nos forums Sécurité de Zebulon traitent surtout de problèmes d'infections et de protection contre les malwares.

Il y a d'autres aspects de la sécurité qui sont moins souvent abordés ici comme par exemple la protection des enfants ou les données personnelles.

 

Dans le petit papier qui suit, je vais tenter d'attirer l'attention sur le "danger" que peut présenter le manque de précaution en matière d'affichage et de divulgation d'informations personnelles sur le Web et d'écrire quelques lignes sur leur possible protection.

 

 

 

attach_ok.pngLes fuites -

f_moved.gif La mode, la multiplication des réseaux sociaux...

f_moved.gif Le développement massif des caméras de vidéosurveillance...

f_moved.gif Les systèmes de géolocalisation...

f_moved.gif Les puces RFID...

f_moved.gif Les spywares / les barres d'outils / les outils en bundle...

 

f_moved.gif On peut ajouter à cela la messagerie instantanée, les forums, les blogs et sites personnels... vos comportements d'achat, votre santé, vos interventions exposant vos idées politiques ou religieuses...

 

Avec ces multiples fichiers et traitements, la sphère privée se réduit inexorablement... :P

 

On voit des données personnelles collectées par des robots "à l'insu de votre plein gré" mais également très imprudemment divulguées par les internautes eux-mêmes.

 

attach_ok.pngUne première partie prenante : Google -

Google, créé en 1998 par Larry Page et Sergey Brin, est une société au top (16 G$ de CA, 6 G$ de bénéfice net) et toujours en expansion : après le moteur de recherche et les newsgroups, c'est la numérisation de tous les ouvrages littéraires possibles, c'est la messagerie sans nettoyage des emails, c'est la mise à disposition d'outils de bureautique, c'est le Web 2.0 et l'informatique nomade et sans disque dur - GMail, Google Maps, Google Earth, Google News, Google Ocean, etc.

Nouvelles des Echos du 24 novembre 2008 :

f_moved.gif Google, c'est une batterie de 500.000 serveurs dans 50 centres informatiques de par le monde pour indexer des milliards de pages Web et répondre aux requêtes en quelques fractions de secondes - 8 milliards (*) de liens indexés, 1 milliard d'images référencées pour le moteur de recherche

f_moved.gif Google, c'est selon l'Idate, un investissement de plus de 5 milliards de dollars depuis 2 ans, dans ses propres infrastructures (organisation massive de données "BigTable", organisation massive d'informatique distribuée ou parallèle "MapReduce" = 200 à 500 millions de dollars par centre)

f_moved.gif Google va construire d'ici à deux ans, un méga-centre informatique en Europe : 75 hectares à Kronstorf près de Linz en Autriche (annonce de Kay Oberbeck jeudi dernier) = électricité et eau ; investissement de centaines de millions d'euros, des petaoctets de stockage de données, des petaflops, etc.

f_moved.gif Nickesh Arora (patron Europe) a déclaré vendredi dernier que Google allait continuer à investir durant la crise actuelle

f_moved.gif Google, c'est le projet sérieux d'implantation de serveurs au pôle nord pour économiser l'énergie en bénéficiant de la température basse.

 

attach_ok.pngD'autres organisations, parties prenantes -

Google n'est pas la seule partie prenante du secteur. Comme Google, beaucoup de sociétés ont un business plan centré sur la collecte, l'enregistrement et la restitution de toute donnée d'Internet.

 

Ce sont des multitudes de sociétés comme les moteurs de recherche Yahoo!, Microsoft, les réseaux sociaux Facebook, MySpace, SkyBlog, Copainsdalors, LinkedIn, tous les organismes qui implantent des barres d'outils et des spywares...

 

Malgré les levées de boucliers, malgré les souhaits de liberté et de confidentialité, ce sont toujours plus de sociétés qui collectent les informations personnelles.

 

Il n'est que de regarder les informations très imprudentes laissées dans les profils ou dans les messages, en public, sur les réseaux sociaux, notamment par les jeunes qui ne pensent pas à l'avenir.

 

attach_ok.pngDes risques sérieux pour l'avenir -

Outre les organismes commerciaux évoqués ci-avant, des informations confidentielles sont exposées en public.

Quid lorsqu'il s'agit de rechercher un emploi ?

f_moved.gif "Les jeunes générations d'internautes mettent eux-mêmes le doigt dans l'engrenage en diffusant sur leurs blogs ou sur le site d'un réseau social, les données les plus intimes. Ils ne mesurent pas la portée de ces révélations qui peuvent avoir un impact déterminant sur leur avenir - par exemple lors de l'examen de leur candidature" (Vincent Dufief, avocat au barreau de Paris).

 

attach_ok.pngRectification, effacement ??? -

Hors sujet puisque le titre du papier est "Le droit à l'oubli" mais d'ores et déjà, il est primordial de réfléchir avant et d'éviter d'exposer ses informations confidentielles en public...

Les internautes peuvent-ils effacer les traces laissées jour après jour sur l'Internet ? Peuvent-ils extraire de la mémoire d'un moteur de recherche, les données personnelles indexées sans répit ?

Le législateur a prévu depuis longtemps un droit à l'oubli mais...

Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 (France).

Directive européenne du 24 octobre 1995 sur la protection de la vie privée.

Les responsables de fichiers ne doivent pas conserver les données au-delà de la période nécessaire à leur traitement. Les FAI ne doivent pas stocker plus d'un an les adresses IP de leurs clients. Droit d'accès assorti à un droit de rectification et de suppression des données erronées ou périmées.

Malgré ces dispositions, sur l'Internet, l'exercice du droit à l'oubli se heurte à plusieurs obstacles :

f_moved.gif lorsque l'internaute réussit à faire effacer ses données, rien ne garantit que le fichier contesté n'a pas commencé à essaimer. Identifier l'ensemble des traitements ayant relayé les informations sensibles relève de la mission impossible.

f_moved.gif hors d'Europe, la législation n'est pas harmonisée. Le droit américain ne reconnait pas le droit à l'oubli et les informations collectées par Google et Facebook, dont le siège social est situé aux Etats-Unis, peuvent rester stockées indéfiniment.

f_moved.gif Néanmoins, depuis avril 2008, des négociations sont ouvertes entre les Commissaires européens de la Protection des données et le géant des moteurs de recherche. Google a accepté de fixer à 12 mois, la durée de stockage des données personnelles alors que la CNIL et ses homologues européens préconisent 6 mois au maximum. De nouvelles rencontres avec les représentants de Google et de Facebook sont prévues dans les mois à venir (Alex Türk, Président de la CNIL).

Concernant les réseaux sociaux, les 60 pays réunis à la Conférence mondiale Informatique et Libertés sont favorables à un système d'opt-in qui permettrait de refuser la conservation d'informations sensibles.

 

f_moved.gifCependant, n'oublions pas que le modèle économique des fournisseurs de services, est basé sur la conservation à long terme d'un maximum de données. Permettre aux internautes d'exercer leur droit à l'oubli de façon simple et efficace pourrait tuer la poule aux oeufs d'or.

 

f_moved.gif En France, le gouvernement vient de remettre le droit à l'oubli à l'ordre du jour. Le plan numérique pour 2012, présenté le 20 octobre 2008 par Eric Besson, insiste sur l'importance de ce droit dans la protection de la vie privée. "L'internaute doit garder le contrôle de l'information diffusée", indique le point 45 de ce plan. La CNIL a été missionnée pour émettre une recommandation. Un défi qui suppose une coopération renforcée entre les différents Etats.

 

attach_ok.pngLes textes -

Le droit à l'oubli résulte des articles suivants de la directive européenne n°95/46/CE du 24 octobre 1995 sur la protection de la vie privée :

- Article 6-1 : les données doivent être conservées (...) pendant une durée n'excédant pas celle nécessaire à la réalisation des finalités pour lesquelles elles sont collectées.

- Article 12 : Les Etats membres garantissent à toute personne concernée le droit d'obtenir du responsable du traitement :

a) la communication sous une forme intelligible, des données faisant l'objet d'un traitement ;

b) selon le cas, la rectification, l'effacement ou le verrouillage des données dont le traitement n'est pas conforme à la présente directive.

 

 

 

attach_ok.pngNotes et liens

(*) Je trouve par endroits 8 milliards de liens indexés, mais aussi 30-40 milliards de pages indexées (sur plusieurs centaines de milliards de pages Web au total).

 

Des liens vers le site des Echos qui m'a fourni beaucoup d'informations :

-> Internautes : le droit à l'oubli aux abonnés absents

-> Google va construire un méga-centre informatique en Europe (juste pour mémoire - payant)

-> http://www.epn-ressources.be/sciences-et-a...es-technologies

 

~~

... merci de faire part de vos commentaires dans Formations de base - Revitalisation du sous-forum !

... remarques, questions, désaccords...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Bonsoir à tous,

 

attach_ok.pngFacebook = Big Brother !?!?

Eh bien , je ne pensais pas être autant dans l'actualité...

 

Hier soir, jeudi 4 décembre 2008, la chaîne de télévision France 2 avait programmé dans le cadre de l'émission "Envoyé spécial", un reportage sur La planète Facebook décrit comme le Big Brother des années à venir !

 

Ce réseau social a été dépeint sous son jour le plus noir et comme source d'immenses dangers dont celui traité dans mon post précédent à savoir que les adolescents (notamment) y laissent bien trop d'informations personnelles qui risquent de ressortir quelques années plus tard et leur porter grand tort !

 

Le mieux est sans doute que je donne quelques liens vers les protestations qui n'ont pas tardé !

Vous remarquerez l'omniprésence d'Eric Delcroix qui relance les discussions et ne manque pas de faire de la pub pour son blog !

 

f_moved.gifhttp://envoye-special.france2.fr/index-fr....id_rubrique=686 (le site Envoyé Spécial)

f_moved.gifhttp://forums.france2.fr/france2/envoyespe...ujet_9353_1.htm (une discussion sur le forum France 2 qui avait déjà commencé (pub) avant l'émission)

f_moved.gifhttp://www.ed-productions.com/leszed/index...-envoye-special (l'annonce -pub- de l'émission)

f_moved.gifhttp://www.facebook.com/group.php?gid=44645886947 (le groupe Facebook relatif à l'événement et les commentaires)

f_moved.gifhttp://www.ed-productions.com/leszed/index...-envoye-special (Réaction à Facebook sur Envoyé spécial)

 

~~~~~~~~~~

 

Quelques conseils de Jérémie Drieu pour se protéger de Facebook :

 

f_moved.gif ne pas s'inscrire sur FaceBook

f_moved.gif "fermer" son profil en ne laissant pas les droits par défaut

f_moved.gif créer des sous-catégories dans les "amis" pour y distinguer :

f_moved.giff_moved.gif les collègues

f_moved.giff_moved.gif la famille

f_moved.giff_moved.gif les amis

f_moved.gif attention aux contenus compromettant : ce n'est pas une bonne idée !

 

FaceBook = 150 millions d'utilisateurs dan sle monde, 4 millions en France.

 

~~

... merci de faire part de vos commentaires dans Formations de base - Revitalisation du sous-forum !

... remarques, questions, désaccords...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...