Aller au contenu
JC-B

Cyberattaque

Messages recommandés

:P Echec d'une cyberattaque visant les 13 plus gros serveurs internet

 

WASHINGTON (AFP) 23 oct - Une attaque informatique visant les 13 principaux serveurs sur le réseau internet a échoué lundi mais pourrait présager de nouvelles tentatives plus agressives, ont indiqué mercredi des experts.

 

Les auteurs de cette "cyberattaque" ont bombardé les 13 serveurs, qui gèrent les communications internet, de demandes qui auraient pu finalement paralyser l'ensemble des ordinateurs.

 

"C'était bien une attaque majeure", a affirmé French Caldwell, spécialiste de la sécurité informatique sur l'internet pour le cabinet de conseil Gartner. "Cela ressemblait à ce que nous appelons une cyberattaque terroriste, mais une cyberattaque terroriste qui a échoué", a-t-il ajouté.

 

Selon les experts, la plupart des internautes n'ont sans doute rien remarqué d'anormal, l'attaque n'ayant eu pour conséquence qu'un ralentissement d'une partie des échanges de communications mondiales gérées par les 13 serveurs principaux.

 

Mais, selon French Caldwell, cela pourrait présager d'autres attaques qui causeraient bien plus de dégats.

 

Un porte-parole de la police fédérale (FBI), John Iannarelli, a précisé que la section chargée de la cybercriminalité "est au courant (de cette attaque) et s'occupe du sujet".

 

Selon le Sans Institute, un consortium spécialisé dans la sécurité sur le réseau internet, l'attaque a duré environ deux heures de 20h00 à 22h00 GMT lundi.

 

Matrix NetSystems, une société de surveillance des activités sur l'internet, a précisé avoir enregistré environ 10% de pertes des transmissions au plus fort de l'attaque alors qu'en temps normal ces pertes ne dépassent pas 1%.

 

SOURCE AFP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mouais, c'est pas très précis comme dépèche, quand même...

Il est ici question des serveurs "root" (à savoir, ceux qui servent de DNS pour les TLD, ceux qui ont fait que Sun nous a tous saoûlés avec ses pubs "nous sommes le . de .com", juste avant de se faire remplacer par IBM !)

Dans toutes les autres sources d'infos, il n'est absolument pas question d'un echec puisque 7 des serveurs ont été sur les rotules pendant une heure à cause de 150000 requêtes par seconde soit 30 à 40 fois plus que la normale, et les autres ont eux aussi un peu souffert, mais pouvaient encore tenir la charge.

Cela dit, dans leur incommensurable confiance en eux, on ne pouvait de toute façon pas attendre mieux des responsables de ces serveurs que "hah, même pas mal !"...

 

Un peu plus de détails techniques et de vrai journalisme (c. à d. sans "cyber" ni "terrorisme" et sans "expert" autoproclamé) ici :

http://linuxfr.org/2002/10/25/10094.html

http://www.ixus.net/modules.php?name=News&...article&sid=387

http://www.01net.com/rdn?oid=196337&rub=3373

http://www.bayarea.com/mld/mercurynews/bus...ess/4356781.htm

http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/artic...-2002Oct22.html

 

Une localisation géographique de ces fameux serveurs root :

http://www.wia.org/pub/rootserv.html

 

Au passage, je tiens à signaler que ce ne sont "que" les serveurs DNS centraux, et que le fait de les faire tomber n'est pas bloquant en soi puisque chaque serveur DNS "fils" gère son propre cache, donc avant qu'il ne puisse plus résoudre une adresse, ou que son cache expire, il peut se passer pas mal de temps...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
:-( Echec d'une cyberattaque visant les 13 plus gros serveurs internet

 

WASHINGTON (AFP) 23 oct - Une attaque informatique visant les 13 principaux serveurs sur le réseau internet a échoué lundi mais pourrait présager de nouvelles tentatives plus agressives, ont indiqué mercredi des experts.

 

Les auteurs de cette "cyberattaque" ont bombardé les 13 serveurs, qui gèrent les communications internet, de demandes qui auraient pu finalement paralyser l'ensemble des ordinateurs.

 

"C'était bien une attaque majeure", a affirmé French Caldwell, spécialiste de la sécurité informatique sur l'internet pour le cabinet de conseil Gartner. "Cela ressemblait à ce que nous appelons une cyberattaque terroriste, mais une cyberattaque terroriste qui a échoué", a-t-il ajouté.

 

Selon les experts, la plupart des internautes n'ont sans doute rien remarqué d'anormal, l'attaque n'ayant eu pour conséquence qu'un ralentissement d'une partie des échanges de communications mondiales gérées par les 13 serveurs principaux.

 

Mais, selon French Caldwell, cela pourrait présager d'autres attaques qui causeraient bien plus de dégats.

 

Un porte-parole de la police fédérale (FBI), John Iannarelli, a précisé que la section chargée de la cybercriminalité "est au courant (de cette attaque) et s'occupe du sujet".

 

Selon le Sans Institute, un consortium spécialisé dans la sécurité sur le réseau internet, l'attaque a duré environ deux heures de 20h00 à 22h00 GMT lundi.

 

Matrix NetSystems, une société de surveillance des activités sur l'internet, a précisé avoir enregistré environ 10% de pertes des transmissions au plus fort de l'attaque alors qu'en temps normal ces pertes ne dépassent pas 1%.

 

SOURCE AFP

 

Je suis désolé, j'étais de mauvaise humeur ce-jour là et je me suis un peu lâché... :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×