Aller au contenu
  • Pas encore inscrit ?

    Pourquoi ne pas vous inscrire ? C'est simple, rapide et gratuit.
    Pour en savoir plus, lisez Les avantages de l'inscription... et la Charte de Zébulon.
    De plus, les messages que vous postez en tant qu'invité restent invisibles tant qu'un modérateur ne les a pas validés. Inscrivez-vous, ce sera un gain de temps pour tout le monde, vous, les helpeurs et les modérateurs ! :wink:

Messages recommandés

la diversité (et donc le choix) est à la fois une force et une faiblesse de linux. On peut à partir des sources faire tourner n'importe quoi sous n'importe quelle distribution (OK c'est pas user-friendly...)

 

Cet article concerne essentiellement le développement de distributions tournées entreprise qui ont besoin de standardisation (mêmes outils, même config => même bugs, mêmes failles :-/)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
la diversité (et donc le choix) est à la fois une force et une faiblesse de linux. On peut à partir des sources faire tourner n'importe quoi sous n'importe quelle distribution (OK c'est pas user-friendly...)

 

Cet article concerne essentiellement le développement de distributions tournées entreprise qui ont besoin de standardisation (mêmes outils, même config => même bugs, mêmes failles :-/)

587644[/snapback]

Certes, mais je pense que la survie de Linux et autres dérivés open source (du genre OpenOffice) dépend beaucoup de sa capacité à séduire les entreprises... et partant, de faire l'objet d'un suivi au niveau de son développement (correctifs, mises à jour, etc.).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut

moi je suis gêné aussi par la tournure que prend linux, la diversité de la recherche à du bon si on a un bur commun.

la diversité de la recherche pour un but propre et qui renferme alors qu'il s'agit d'un produit qui interresse un grand public est une erreur à mon sens.

et je crois que le chacun pour soi ne paye pas là.

c'est dommage, mais je suis effectivemnt pessimiste dans l'avenir de linux

merci pour ce sujet

bye

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En parlant d'unification et de standard:

cups est le common unified printing system

sane s'occupe de tout périphérique d'acquisition

alsa est le nouveau standard pour le son

...

Pour le matériel, c'est assez uniformisé (pour peu que les spécifications soient fournies et que le matériel respecte les normes). Tout tend vers une standardisation des outils bas-niveau pour gérer le matos.

 

En ce qui concerne, la configuration logicielle, c'est là que le bât blesse peut-être mais webmin regroupe dans une seule interface une foultitude de petits modules pour configurer son système alors ?

guerre de clochers entre distributions qui s'orientent plus vers un public professionnel?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve cet article un peu alarmiste... De tout façon qu'est ce qu'une distribution ?

 

C'est un ensemble de programmes réunis par une équipe pour faire un OS cohérent. Toutes les distributions ont un tronc commun qui est le noyau (kernel), les mêmes programmes tournent autour également.

 

On va retrouver openoffice, KDE, Gnome, xsane, gimp, apache, etc... Les différences se situent principalement au niveau des outils d'installation qui sont propre à chaque distribution, et à la facilité de mise en oeuvre.

 

Les fichiers de travails, car c'est ça le moteur pour une entreprise, qu'ils soient sous madnriva, redhat, debian ou autre seront toujours compatibles du moment qu'ils sont fait avec le meme logiciel, et c'est bien la l'essentiel.

 

Il n'y a pas de division, mais des diversités. C'est aussi la richesse de linux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne vois pas où est la "menace"...

RedHat a peut-être pris une décision sur l'architecture de son système, mais si ce choix déplait à une entreprise, elle peut toujours se tourner vers un autre prestataire (SuSE, par exemple, ou Mandriva) ou faire pression sur RedHat pour conserver l'ancienne architecture en option dans les futures versions de la distribution... Il y a toujours la possibilité de continuer à utiliser les mêmes outils sans aucun effort de transition entre deux distributions (SuSE et Mandriva étant capables d'utiliser rpm).

 

L'article ne semble pas trop aborder la LSB alors que sa désaffection avait fait beaucoup plus de bruit que ce choix de RedHat. Les "standards" sont difficiles à imposer parce que justement le fond de commerce des distributions Linux, c'est le choix. Chacun voit midi à sa porte.

 

Il n'y a de toute façon aucun risque de voir un quelconque "éclatement" parce que les auteurs de logiciels fournissent les sources, ou des packages précompilés mais génériques. Partant de là, il est impossible de trouver un soft qui fonctionnerait sur une distribution mais pas sur une autre. La seule chose qui soit parfois impossible, c'est d'utiliser "à la sortie de la boite" un package prévu pour une distribution sur une autre distribution...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×