Aller au contenu

Blogs

Featured Entries

  • 256JMAN

    Les Options de lancement de Simcity 4

    Par 256JMAN

    Aillant un peu utilisé Simcity 4 sous linux, via wine, je savais que l’exécutable permettait de passer quelques options, et aussi que le jeux souffre de quelques bugs avec Wine m'obligeant a utiliser le rendu software et autre plus genant, qui empeche le temps de s'écouler normalement (ce qui est ... vraiment tres lourd !).   Apres une courte recherche je tombe sur un copier coller d'un topic de forum dans wiki, avec les balises BBcodes, ce qui le rend illisible.   Voici donc ce topic, qui a visiblement disparue de la toile dans sa forme original.   Objectif : utiliser ma licence windows XP qui ne m'a jamais servis dédier a se jeux mythique ^^     ever wanted to play like this:     or start up and appear at this screen:       This is done by changing the game shortcut. find your simcity icon. It looks like this:   Right click and go to properties.     In the highlighted box that shows   "O:\Games\SimCity 4\Apps\SimCity 4.exe"   add these different properties for different effects each with a space in between it and its predicessor:   Window Mode -w To change back to full use -f (if that doesn't work follow this tutorial by Chrisim) (I believe this needs a -r command after it to make sure it works, it is advised to add -r800x600x32)   Software Rendering mode -d:Software   No Sounds or Music -audio:off Turns all the audio output off   Resolution Change -r[W]x[Y]x[Z] Where: WxY is a resolution (without using -CustomResolution:enable the screen resolution has to be either: 800x600, 1024x768, or 1280x1024) Z is colour depth (32 or 16)   No Intro Videos -Intro:off Turns the introductory splash screen and video off, instead taking you straight to the game   Options for the More Advanced User   Custom Resolution -CustomResolution:enabled Enables custom resolutions including the 16:9 ratio   Rendering Mode -d:DirectX/Software/OpenGL Change the rendering mode of the game, either using DirectX or OpenGL libraries or software rendering   Processor Options -CPUPriority:low -CPUCount:X Where x is the number of the processors your computer has. CPUPriority lets other processes (programs) use the processor more when the game isnt in use.   Brown Box Removal -IgnoreMissingModelDataBugs:on/off Off (default) shows all missing models as brown boxes. On just doesn't show anything for them at all.   Background Loading -BackgroundLoader:on/off On (default) loads all the none visible models in the background, whereas Off doesnt   Language -l:english Change english to a language to change the language (well duhh) only works if you have the language sets. Valid languages are: English, German, UK English, Traditional Chinese, and Japanese. (check this thread out for more info on changing languages)   Options for the SUPER Advanced User Warning: Not all effects are known.   -AllowMultipleInstances Allows the player to launch additional application instances after the first one. By default, an attempt to run a second instance of the app will merely call forth the first instance of the application.   cursor magic -Cursors:disabled/bw/color16/color256/fullcolor -CustomCursors:disabled Sets the color depth of the game cursors. Some hardware doesn't like some cursor color depths. Disables the use of application-supplied versions of standard system cursors such as the arrow or hand cursor. Normally, the customized application-supplied versions are used.   -ExceptionHandling:off Disables application exception handling, which provides for safer shutdown of the app in case of a crash.   -gp Enables game pausing when you switch to another application. This is useful for if you go away from the game and you want it to sleep while it is in the background. This is a stronger form of the -CPUPriority command line option.   -IgnoreMissingModelDataBugs:on/off If enabled, then the system does nothing when requested to display an object for which there is no graphical representation. By default this option is disabled and objects that are missing a graphical representation are drawn as a large "package" that suggests you can download the graphics for this object from the SimCity web site or similar.   -IME:enabled/disabled Enables application-supplied IME (input method editing) for Asian systems. If disabled, then the default operating system IME will take control. By default, IME is enabled. If it is disabled via this command line option, you'll probably want to run the app in windowed mode (-w) in order to take advantage of the OS-supplied IME GUI.   -RenderProp:,value -RenderProp:" value" Forces a render property to be set. See documentation on render properties for a discussion of them. You can use this command line multiple times on a single command line.   -Restart This is an internal command line used to indicate that a prior instance of the app launched the current instance while it was shutting down. This causes the current instance to wait for the previous instance to fully exit before proceeding. This is useful for automatic app restarting during certain operations.   Change Path -UserDir:path Specifies the directory where the users game directory is. If the default subdirectories of "Regions\", "Plugins\", and "HTTPCache\" arn't found, then it creates an instance of, (in the case of Regions, it copies the default set over). The default game data directory defaults to being the same directory as the game installation directory. Quotes are necessary if the path name has spaces. Make sure there is a "\" on the end of your path or it creates directories like "testPlugins\" and "testRegions\"   -WriteLog:on/off If On, this causes the app to write a log file that describes the user's system configuration. The file is named "computer-config-log.txt" and is placed in the same directory as the program executable.   -CodePage:id Sets the code page portion of the locale for the C runtime library. Normally, the code page is determined by the language the application runs in (see the -l command line option)   -ConfigLog:server | off Sets the destination of where to write the computer configuration log specified by the -WriteLog command line option. By default, the server is "studiotech.max.ad.ea.com".     Here is my set up: no intro or sound, windowed at 800x600 Worked Example "O:\Games\SimCity 4\Apps\SimCity 4.exe" -w -r800x600x32 -intro:off -audio:off   Hope this helps some people. There are more here and thanks to Andreas for posting some more here which have been added to the list.   Joe   Updated 10th June 08
    • 0 comments
    • 45 931 views
 

Windows 10 - Détection PUP/PUA sur Windows Defender + Autres réglages avancés

Bonjour, Source : CNet   Il faut ajouter une clé au registre de Windows.   ATTENTION ! : manipuler la base de registre (BDR) est quelques fois risqué pour la stabilité de votre système, il vaut mieux la sauvegarder avant toute modification. (sauvegarder le registre rapidement) en complément vous pouvez aussi créer une image disque (sauvegarde système)   Dans le bloc-note de Windows copier/coller les lignes suivantes :   Windows Registry Editor Version 5.00   [HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows Defender\MpEngine] "MpEnablePus"=dword:00000001   Enregistrer sous le nom Defender.reg   Pour appliquer les modifications au Registre, clic-droit sur le fichier .reg >> Fusionner   Redémarrer Windows.     Testé sur ma VM, après avoir effectué une analyse avec Windows Defender, tout est clean chez moi, donc je ne saurait dire ce qu'apporte concrètement cette nouvelle fonctionnalité.   Téléchargement du fichier .reg : Defender.reg   Vous pouvez retrouver cette astuce sur ce blog dans le Tuto Windows Defender   2 Autres méthodes :   (source : Protéger son PC contre les PUP avec Windows Defender )   1 - Activer la protection contre les PUP à l'aide de PowerShell (emplacement de Registre 1) Dans la zone de recherche Windows, saisir powershell.
Clic droit sur Windows PowerShell et sélectionner "Exécuter en tant qu'administrateur"
Saisir la commande suivante et valider par Entrée.
Set-MpPreference -PUAProtection 1   OU   Set-MpPreference -PUAProtection $True     Cette commande PowerShell ajoute une valeur de Registre à la clé suivante :   HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows Defender   Valeur : PUAProtection Données : 1 ou $True - Activer protection PUA | 0 ou $False - Désactiver protection PUA   Fermez PowerShell.   Remarque : La définition manuelle de cette valeur de Registre fonctionnerait aussi, mais le chemin d'accès au Registre ci-dessus est protégé et ne peut pas être modifié à l'aide de l'éditeur du Registre, sauf si on le modifie avec les autorisations SYSTEM.   2 - Activer la protection contre les PUP manuellement (emplacement de registre 2)   Cette méthode utilise la même valeur de Registre, mais l'implémente sous la clé de Registre "Policies". Effectuez [Windows]+[R] puis saisissez regedit pour lancer l'éditeur du Registre.
Parcourez l'arborescence du Registre jusqu'à la clé suivante : HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows Defender
Dans la partie droite de la fenêtre, cliquez avec le bouton droit de la souris sur Nouveau >> Valeur DWORD 32 bits
Nommez cette valeur PUAProtection
Cliquez avec le bouton droit de la souris sur cette valeur, choisissez Modifier, puis attribuez-lui la valeur 1 et validez par OK.
Fermez l'éditeur du Registre et redémarrer si nécessaire.     Autres réglages avancés   Quelques réglages intéressants à prendre en compte : CheckForSignaturesBeforeRunningScan permet de forcer la mise à jour des définitions virales avant une analyse Windows Defender.
DisableArchiveScanning permet de forcer l’analyse des archives (zip, rar, 7z, etc...)
DisableEmailScanning permet de forcer le scanne des pièces jointes dans les mails
DisableIntrusionPreventionSystem protège contre les intrusions réseaux
DisableRemovableDriveScanning permet de force l’analyse des médias amovibles (clè USB, carte SD, CD/DVD etc...)
Si vous souhaitez activer toutes les options ci-dessus, copier/coller, les lignes de commandes suivante dans le PowerShell (à exécuter en tant qu'administrateur) :   Set-MpPreference -CheckForSignaturesBeforeRunningScan $True Set-MpPreference -DisableArchiveScanning $False Set-MpPreference -DisableEmailScanning $False Set-MpPreference -DisableIntrusionPreventionSystem $False Set-MpPreference -DisableRemovableDriveScanning $False   Clé registre Windows correspondante : HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows Defender\   Liste des réglages Windows Defender sur la page Microsoft

Wullfk

Wullfk

 

Tweaker pour SSD

Bonjour,   Depuis Windows 7, toutes les anciennes versions de Windows ne sont pas capables de configurer correctement l’installation si un SSD (Solid State Drive) est présent dans le système.   En effet, si Windows 7/8/10 vont procéder automatiquement à certains réglages pour enlever des options inutiles, Vista et Windows XP laissent la configuration par défaut, peu adaptée à ces disques particuliers.   ils utilisent des fonctionnalités qui peuvent ralentir ou faire vieillir prématurément les SSD et les paramétrer peut prendre un certain temps.....   En règles générale je ne suis pas partisan des Tweaker ces softs qui vont modifier des clés registre dans le but d'optimiser le fonctionnement, mais j’admets que certains peuvent rendre de bon services. Il existe quelques Tweaker dédié aux paramétrages des SSD   SSD Tweaker de Elpamsoft réunis tout les éléments pour effectuer les réglages de Windows spécifiques aux SSD (Solid State Drive)   Descriptions des fonctionnalités : Permet de régler : Le service d’indexation
Services Windows (version Pro)
Requête et un jeu de statut Windows 7 TRIM (version Pro)
Optimisation TRIM (version Pro)
Réglages d'hibernation (version Pro)
La restauration du système
la défragmentation automatique
L’utilisation d’un gros cache système
L’utilisation de la mémoire NTFS
La désactivation des noms au format 8.3
Le Prefetcher
Le Superfetch (sur Windows VISTA/7/8/10)
Etc..
Autre Tweaker :   Tweak-SSD de Totalidea Software GmbH     pour ceux qui utilisent un SSD Intel, il y a un outil dédié spécifiquement à leurs produit, Intel SSD Toolbox , alors pourquoi sans passer.   Informations et Bilan de santé pour SSD :   SSDLife de BinarySense     SSD-z  

Wullfk

Wullfk

 

Windows Update MiniTool - Gestionnaire de mises à jour Windows

Bonjour,   Une petite trouvaille bien pratique avec Windows 10 (testé)   Windows Update MiniTool         Description: (traduction source originale : http://www.ghacks.ne...dating-windows/ ) - Windows Update MiniTool est un client libre de tiers pour la recherche, l'installation et le blocage des mises à jour pour Windows.
- Quand il y a des mises à jour pour Windows, la plupart des appareils fonctionnant sous Windows sont les plus susceptibles d'être mis à jour grâce à une certaine forme de service de mise à jour de première partie, comme Windows Update.
- Alors qu'il est à l'aise de travailler avec WU la plupart du temps, certains utilisateurs veulent de meilleures options de gestion en matière de mise à jour de Windows.
- Windows Update MiniTool offre cela et plus encore. Le programme gratuit et portable est fourni en version 32-bit et 64-bit qui peut être exécuté à partir de n'importe quel emplacement sur le système.Son interface est divisée en une barre latérale qui alimente la fonctionnalité du programme et un volet principal qui affiche des informations sur les mises à jour.
  d'autres informations sur : Wilders Security Forum   Une alternative à la mise à jour Windows standard   Ce que l'on peut faire: Vérifier les mises à jour
Mises à jour Télécharger
Installation de mises à jour
Suppression de mises à jour installées
Cacher les mises à jour indésirables
Obtenir des liens directs vers les fichiers * .cab / * .exe / * .psf de mise à jour
Voir l'historique de mise à jour
Mises à jour automatiques Configurer
Cet outil est comme le module de PowerShell PSWindowsUpdate externe, mais dispose de fonctionnalités beaucoup plus avancés et conviviaux
L'outil repose et utilise la même infrastructure de Windows Update, tout les téléchargement ce font par WU - ce n'est pas un téléchargeur
CURRENT VERSION: 12.12.2016 FILE SIZE: 1.97 MB DEVELOPER: Stupid User RUNS ON: Windows 2K / XP / XP 64 bit / Vista / Vista 64 bit / 7 / 7 64 bit / 8 / 8 64 bit / 10 / 10 64 bit   Téléchargement Windows Update MiniTool   (Version EN) Ce n'est pas toujours la dernière version qui est mise à disposition   Testé sur ma VM Windows 10 et même sur ma version en "dur" de Windows 10   Cet outil est géniale, c'est ce qui devrait être inclus dans Windows 10.   Exemple de mise à jour ci dessous avec l'installation entre autre de la KB3118754 qui fait passer Windows 10 à la version 10.0.586.11       Définit le mode du service Windows Update : Désactiver - Mises à jour automatiquement vérifiées et téléchargées mais ne sont pas installées.
Auto - Mises à jour cochées, téléchargées et installées automatiquement.
Téléchargement - Les Mise à jour sont vérifiées, téléchargés, mais non installées. Après téléchargement, un avis est émis.
Mode notification - Vérifier uniquement si il y a une nouvelle notification de mise à jour. Rien n'est téléchargé ou installé.
Planification - Les Mises à jour seront installées à l'heure spécifiée.
  Icônes de gauche à droite : Interroger le serveur de mise à jour.
Télécharger les mises à jour choisi, mais ne pas installer.
Téléchargez et installez les mises à jour sélectionnées.
Désinstallez mises à jour sélectionnées.
Masquer (bloquer) les mises à jour sélectionnées.
Copiez les informations dans le presse-papiers.
Lien de téléchargement de la dernière version avec patch langue Fr :   Windows Update MiniTool + Patch Fr.rar   Patch Lang Fr seul     Historique des modifications   12/12/2016 - Ajout de la touche -onclose de démarrage. A la fin de la commande spécifiée sera exécutée ou le fichier de script.
- Correction d'affichage des éléments d'interface en utilisant le zoom.
- Mise à jour de la traduction à la norme EN. ES ajouté.
  30/09/2016 - Ajout de la touche -update de démarrage. Lorsque vous exécutez démarre automatiquement rechercher des mises à jour.
- Recherche Ajouté / filtrer la liste des mises à jour / histoires. Appuyez sur Ctrl + F pour faire apparaître, Esc pour réinitialiser.
  30/07/2016 - English is the default interface, if the program does not run on Russian Windows.
- Added the ability to manage search and automatic driver installation (through Group Policy). It works since Anniversary Update.
  12/05/2016 - Fix broken Update History after KB3156421
  16/01/2016 - Fixed a bug on this recall [?]***
- If the end of the installation requires resuming update and install the rest of its components, carried out a resume and installation.
- Do not display the author of the translation. Corrected.
- Correction d'un bug "OLE error 8024A000"
  10/01/2016 - Fixed GUI when using the zoom to 125%.
- Fixed a situation where not displayed in the log results for each operation.
- Update history during the installation of the update.
- Improved error checking.
- Optimizing the code and language files. Language files updated, but if you find a mistake in the text, then send me corrections.
- Many small improvements.
- Small changes in the design.
- Actual version of language file is 10.01.2016.
  26/12/2015 Correction d'un rare bug "Access Violation"
Ajout des codes d'erreur [ndt Windows Update] pour chaque transaction. La valeur des codes d'erreur peut être trouvée ICI.
  Le fichier de traduction en Français a également été actualisé.   Le lien avec le patch Fr à été mis à jour   Plus d'infos sur les correctifs précédents:   Historique des modifications 25/12/2015 Correction d'un bug qui verrouille les paramètres des Mises à jour automatiques.
24/12/2015 Ajout surlignant les mises à jour prévues dans le fichier ini.
Fonctions d'optimisation Masquer / Désinstaller masquer.
Amélioration de la connexion pendant le téléchargement / installation / désinstallation.
Amélioration de la détection d'erreurs dans le processus de vérification / télécharger / installer / désinstaller des mises à jour. Par exemple, une tentative pour vérifier les mises à jour en l'absence de réseau.
Sélection automatique du service de mise à jour par défaut.
Lorsque vous changez l'option "Mises à jour automatiques", la modification est prise en compte par le WU original.
Amélioration de l'interface.
Amélioration du tri.
Ajout d'une demande de redémarrer après l'installation ou la suppression de mises à jour, si nécessaire.
Diverses optimisations et améliorations du code.
Info: Étant limité en taille d'hébergement de fichier (2Mo) sur mon blog Free.fr, je ne serais plus en mesure de proposer les liens de téléchargement actuel si les archives dépassent 2Mo. Je ferais en sorte de vous proposer d'autres liens de téléchargement

Wullfk

Wullfk

 

Ubuntu Unity Launcher Folders - Conteneurs pour lanceurs dans la barre Unity

Bonjour,   Certains utilisateurs d'Ubuntu détestent l'interface Unity, je faisais partie de ceux là à l'époque ou j'utilisais Ubuntu 10.10 (Maverick Merkat) qui disposait d'un bureau classique type Windows.   Puis après être passé à Ubuntu 14.04LTS (Trusty Thar) contrairement à beaucoup j'ai décidé de me familiariser et de garder l'interface Unity, et pour dire vrai je ne m'en pleins pas, je dirais même que j'aurais un peu de mal à revenir à une interface et un bureau conventionnel.   Au fil du temps j'ai personnaliser la barre Unity en ajoutant ou modifiant les lanceurs dans Unity afin qu'ils conviennent mieux à mon utilisation.   Quelques exemples parmi d'autres: J'ai mis entre autre dans la barre Unity un accès direct à l'éditeur de texte Gedit, et au Terminal.
Paramétrage d'une option qui permet de réduire une application d'un clic dans la barre Unity. - (À lire : Minimiser d'un clic dans le lanceur Unity sur Ubuntu 14.04)
J'ai modifier le lanceur de Firefox qui me permet de lancer directement une page Web particulière via un clic droit sur l'icône Firefox. - (À lire : Zebulon dans le lanceur Firefox sur Ubuntu 14.04)
J'ai ajouter un lanceur spécifique pour le dossier "Images" - (À lire : Raccourci dossier Images sur Ubuntu 14.04)
Ma dernière trouvaille c'est l'application Ubuntu Unity Launcher Folders.   Cette application permet d'aller beaucoup plus loin dans la personnalisation d'Unity, celle ci permet en effet d'avoir des "conteneurs" ou "tiroirs" dans lequel on place des applications par exemple par type (ex : Utilitaires, Outils, etc...) Cette application à un équivalent sur Windows : Fences de Stardock Corporation Téléchargement et Installation :
  Télécharger le package Debian : http://unity-folders.exceptionfound.com/   Double cliquer sur le package pour lancer l'installation via la Logithèque Ubuntu   Une fois l’installation effectuée, ouvrir le Dash d'Unity (l'icône Ubuntu en haut de la barre Untiy)   Cliquer sur :   On peut placer Unity Launcher Folders dans la barre Unity.   Note: Chez moi après l'installation l'icône d'Unity Launcher Folders dans le Dash d'Unity était inactive (aucune réaction au clic de souris) il a fallut que je la mette dans la barre Unity pour qu'elle soit active, j'ai pu après la retirer, et elle était enfin active dans le Dash d'Unity.   L'interface est très dépouillé, vous disposez de 5 icônes : Nouveau tiroir
Ouvrir tiroir
Sauvegarde tiroir et ajout au lanceur
Paramètres tiroir
Prévisualisé tiroir
Création des "conteneurs" ou "tiroirs" : (ex: Utilitaires, Outils, etc...)
  Cliquer sur la première icône (Nouveau tiroir) attribuer un nom au conteneur. Pour placer vos applications, ouvrir l'explorateur de fichier puis dans Système de fichiers le répertoire usr/share/applications. Faites glisser (drag and drop) les lanceurs de vos applications dans le "conteneur" qui vous convient.   Note: Dans le conteneur, on ne peut malheureusement pas déplacer les icônes celons notre convenance.       Pour sauvegarder vos conteneurs avec vos applications cliquer sur la 3ème icône représentant un disque dur (Sauvegarde tiroir et ajout au lanceur) Le conteneur va directement ce placer en bas de la barre Unity. (vous pouvez déplacer le conteneur ou vous voulez dans la barre Unity) En survolant le conteneur avec la souris, le nom attribué apparaît.   Réglages :
Très peu de réglages à effectuer et avant tout celons votre convenance.   En cliquant sur la 4ème icône (Paramètres tiroir) vous pouvez par exemple choisir le type d'affichage de vos "tiroirs" (Vertical, Horizontal, Box)     Je n'ai pas modifier les autres réglages, à vous de voir et tester leurs actions   Exemple d'affichage en format "Box" sur 3 colonnes :     Tutoriel vidéo : https://www.youtube.com/embed/pi3uv-8YWrE?rel=0&showinfo=0   Doc Wiki réalisée : https://doc.ubuntu-fr.org/unity_launcher_folder  

Wullfk

Wullfk

 

ConfigFox...Paramétrer les réglages avancés cachés dans Firefox

Bonjour,   ConfigFox est un utilitaire pour Firefox réservé aux utilisateurs maîtrisant déjà les réglages de base de Firefox, débutant s'abstenir.     Source : ConfigFox, un configurateur Firefox     Traduction partiel source : http://configfox.sourceforge.net/   Qu'Est-ce que c'est? Firefox est bien connu pour être le navigateur web le plus configurable de nos jours. Cependant, ses configurations avancées sont cachés dans la section about:config , qui n'est pas convivial et difficile à mantenir. Alors arrive ConfigFox, un utilitaire convivial sous Windows pour gérer les réglages avancés cachés dans Firefox.   Comment cela fonctionne t-il? ConfigFox dipose d'une collection des réglages avancés cachés de Firefox (merci à Martin de ghacks.net pour les avoir rassembler). Ces paramètres ne sont pas cochées par défaut, ils peuvent être contrôlés ou modifiés en fonction de vos besoins. Seules les entrées vérifiés seront activées dans votre profil.   Caractéristiques : Créer rapidement et personnaliser les profils de Firefox.
Activer/désactiver Facilement les paramètres en un seul clic.
Rechercher rapidement les entrées Config.
Mises à jour pour de nouvelles entrées Config.
Profils de sauvegarde, Defragmentation et nettoyage pour des performances plus rapide.
Obtenir des statistiques sur le profil.
Recherche en ligne pour les chaînes Config.
Les outils : Vacuum: nettoyage fichiers .sqlite dans votre dossier de profil en réduisant la taille du fichier.
Defrag: défragmenter le dossier de profil pour une meilleure performance (Disque dur seulement).
Backup: compresser l'ensemble du profil en backup.zip à l'intérieur du dossier de profil.
Recherche en ligne pour les informations des chaînes Config.
  Téléchargements :   ConfigFox x64   ConfigFox x86

Wullfk

Wullfk

 

ResetBrowser...Pour réinitialiser vos Navigateurs

Bonjour,   Source : Nicolas Coolman     Téléchargement : ResetBrowser     Voici la liste détaillées des actions menées pour chacun des navigateurs :   Chrome et Firefox Sauvegarde de vos favoris et de vos mots de passe.
Suppression des cookies, de l’historique, du cache et des fichiers temporaires.
Suppression de toutes les extensions installées (actives ou inactives).
Suppression du navigateur.
Réinstallation du navigateur.
Rétablissement de vos favoris et de vos mots de passe.
Internet Explorer Suppression des cookies, de l’historique, du cache et des fichiers temporaires.
Suppression de toutes les extensions installées (actives ou inactives).
Suppression de tous les moteurs de recherche (hors Google.com).
Nettoyage des raccourcis.
ResetBrowser est disponible en français et en anglais, une version espagnole et italienne sont prévues.

Wullfk

Wullfk

 

Garder le contrôle des mises à jour automatique sur Windows 10

Bonjour,   Pour ceux qui souhaitent garder le contrôle sur les mises à jour de Windows 10   Voila une procédure qui utilise l'Éditeur de stratégie de groupe locale (présent sur la version Pro, Intégrale et Entreprise de Windows 10)   Je sais qu'il est possible d'installer l'Éditeur de stratégie de groupe locale sur Windows 7   gpedit.msc     Pour ceux qui disposent de la version Home / Family ou Premium de Windows 10 je ne sais pas si c'est possible.   À tester sur une VM Windows 10 Family malheureusement je n'ai pas cette version en VM   Procédure: Démarrer >> Exécuter >> gpedit.msc
Modèle d'administration >> Composants Windows >> Windows Update
Double clic sur "Configuration du service de Mises à jour automatique" cocher "Activé"
Dans la fenêtre Options clic gauche sur la deuxième ligne et sélectionner l'option 2 = "Notification des téléchargements et des installations" (Avertir avant de télécharger et d'installer des mises à jour)
Valider en cliquant sur Appliquer >> OK
Optionnel : Double clic sur "Activer les mises à jour automatiques recommandées via le service Mises à jour Automatique" cocher "Activé"
Valider en cliquant sur Appliquer >> OK
Fermer l'Éditeur de stratégie de groupe locale.
    Pour choisir les mise à jour à installer télécharger et utiliser l'Outil Microsoft pour bloquer les mises à jour forcées de Windows 10 :   wushowhide.diagcab   OU   Windows Update MiniTool - Gestionnaire de mises à jour Windows

Wullfk

Wullfk

 

Procédure ne pas mettre à niveau vers Windows 10

Bonjour,   Sur Windows 7 et 8 lors d'une recherche Windows Update pour ne pas avoir le message "Mettre à niveau vers Windows10" :   Il est préférable de créer un point de restauration, on n'est jamais trop prudent !   IMPORTANT !!! : avant de créer un point de restauration.   Ne pas redémarrer, ouvrir une fenêtre d'invite de commande >> Exécuter en tant qu'administrateur.   Démarrer >> Saisir cmd dans le champ recherche (ne pas valider par "Entrée")   Clic Droit sur cmd.exe >> Exécuter en tant qu'administrateur   Lancer la commande suivante (copier/coller):   TASKKILL /IM GWX.exe /T /F     Création Point de restauration: Copier/Coller la commande suivante dans "Exécuter". (Démarrer >> Exécuter)   C:\Windows\System32\control.exe sysdm.cpl @0,4   Clic sur OK >> dans la fenêtre qui s'affiche cliquer sur "Créer"   Lancer ensuite les commandes suivantes (une par une) : (copier/coller)   REG ADD "HKLM\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows\WindowsUpdate" /v DisableOSUpgrade /t REG_DWORD /d 1 /f   REG ADD "HKLM\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows\Gwx" /v DisableGwx /t REG_DWORD /d 1 /f   REG ADD "HKLM\SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\WindowsUpdate\OSUpgrade" /v AllowOSUpgrade /t REG_DWORD /d 0 /f   REG ADD "HKLM\SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\WindowsUpdate\OSUpgrade" /v ReservationsAllowed /t REG_DWORD /d 0 /f   wmic process list full > %userprofile%\Desktop\ListeKB.txt   La dernière commande va créer un rapport ListeKB.txt sur le bureau   Post le fichier ListeKB.txt dans votre prochain message. (le déposer sur CJoint )   Avant de redémarrer mettre Windows update en mode notification uniquement.   Dans Panneau de configuration >> Windows Update >> Modifier les paramètres et choisir dans le menu déroulant "Mises à jour importantes" :   "Rechercher les mises à jour mais me laisser choisir s'il convient de les télécharger et les installer"   Rebooter   Lancer une recherche Windows Update.   On peut alors masquer les MAJ que l'on ne veux pas installer.   il faudra masquer, la mise à jour KB30355583 et supprimer le dossier caché $WINDOWS.~BT. Si vous ne désinstallez pas cette mise à jour,Windows 10 se téléchargera de nouveau. Microsoft indique qu'il est aussi possible de supprimer ces fichiers en passant par la fonction Disk Cleanup (Nettoyage Disque).   Voir ce sujet : Utilisateurs Windows 7 et 8 - Liste KB à masquer

Wullfk

Wullfk

 

Microsoft Diagnostics and Recovery Toolset (DaRT)

Bonjour,   Rien de nouveau pour les spécialistes de Windows.     Microsoft Diagnostics and Recovery Toolset (DaRT) vous aide à corriger les problèmes et à réparer les ordinateurs Windows. Cela inclut les ordinateurs qui ne peuvent pas être démarrés. DaRT est un ensemble puissant d'outils qui étendent l'Environnement de récupération Windows (WinRE).
En utilisant DaRT, vous pouvez analyser un problème afin de déterminer sa cause, par exemple, en inspectant le journal des événements de l'ordinateur ou le Registre système.
DaRT prend en charge la récupération de disques durs de base contenant des partitions, par exemple, des partitions principales et des disques logiques, ainsi que la récupération des volumes.
(DaRT ne prend pas en charge la récupération des disques dynamiques.) Les outils de DaRT : Éditeur du Registre (utilisé pour accéder au Registre du système d'exploitation Windows analysé ou réparé et y apporter des modifications)
Serrurier (L'Assistant Serrurier vous permet de définir ou de changer le mot de passe pour tout compte local sur le système d'exploitation Windows que vous analysez ou réparez)
Analyseur d'incident (déterminer la cause d'une panne d'ordinateur en analysant le fichier de vidage de la mémoire sur le système d'exploitation Windows en cours de réparation)
Restauration de fichiers (permet d'essayer de restaurer les fichiers accidentellement supprimés ou trop volumineux pour la Corbeille)
Réparation de disque permet de récupérer et de réparer des partitions de disque ou des volumes à l'aide de l'un des processus de récupération suivants : restaurer l'enregistrement de démarrage principal (master boot record ou MBR).
récupérer un ou plusieurs volumes perdus
restaurer les tables de partition à partir d'une sauvegarde de l'outil Réparation de disque
enregistrer les tables de partition sur une sauvegarde de l'outil Réparation de disque
[*]Effacement de disque (utilisé pour supprimer toutes les données d'un disque ou d'un volume, même les données qui subsistent après le reformatage d'un disque dur) [*]Gestion de l'ordinateur (ensemble d'outils d'administration de Windows qui permet de résoudre les problèmes sur un ordinateur) [*]Explorateur (permet de parcourir le système de fichiers et les partages réseau de l'ordinateur, afin de pouvoir supprimer les données importantes que l'utilisateur a stockées sur le disque local avant d'essayer de réparer ou de recréer l'image de l'ordinateur) [*]Assistant Solution (présente une série de questions et recommande ensuite le meilleur outil pour la situation, en fonction de vos réponses) [*]Config TCP/IP Lorsque vous démarrez un ordinateur présentant des problèmes avec DaRT, il est configuré de façon à obtenir automatiquement sa configuration TCP/IP (adresse IP et serveur DNS) à partir du protocole DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) [*]Désinstallation de correctif logiciel (permet de supprimer des correctifs logiciels ou Service Packs du système d'exploitation Windows sur l'ordinateur que vous réparez) [*]Analyse SFC (L'outil Analyse SFC démarre l'Assistant Réparation des fichiers système et vous permet de réparer les fichiers système empêchant le démarrage du système d'exploitation Windows installé) [*]Recherche (L'outil Recherche ouvre une fenêtre de Recherche des fichiers que vous pouvez utiliser pour trouver des documents lorsque vous ne connaissez pas le chemin du fichier ou pour rechercher des types généraux de fichiers sur tous les disques durs locaux) [*]Nettoyeur système autonome (L'outil Nettoyeur système autonome peut vous aider à détecter des programmes malveillants ou autres logiciels indésirables et vous avertit des risques de sécurité. Vous pouvez utiliser cet outil pour analyser un ordinateur et supprimer des logiciels malveillants, même lorsque le système d'exploitation Windows installé n'est pas exécuté) [*]Connexion à distance (permet d'exécuter les outils DaRT à distance sur un ordinateur de l'utilisateur final) Pour plus de détail voir la source : https://technet.microsoft.com/fr-fr/library/jj680675.aspx   Pour DaRT 7 voir aussi : Mise en route avec DaRT 7.0     Téléchargements: Pour Windows 7 : http://forum.pcastuces.com/images_de_recuperation_dart_7-f14s3.htm
Pour Windows 8/8.1 : http://forum.pcastuces.com/images_de_recuperation_dart_8_et_81-f14s2.htm
Pour Windows 10 : http://forum.pcastuces.com/test__images_de_recuperation_dart_10-f13s1557.htm?page=1
Bonne lecture

Wullfk

Wullfk

 

Désactiver les mouchards de Windows 10 via le Planificateur de tâches

Bonjour,   Procédure pour désactiver les mouchards de Windows 10 via le Planificateur de tâches. Ouvrir le Planificateur de taches.
dans la zone recherche taper : taskschd.msc ou taches À gauche dans Bibliothèque du Planificateur >> Microsoft >> Windows >> Autochk
Désactiver Proxy Dans Application Experience
Désactiver AitAgent microsoft compatibility ProgramDataUpdater Dans Customer Experience
Cliquer sur : Customer Expérience Improvement Program pour l'ouvrir Désactiver Consolidator KernelCeipTask Uploader USBCeip Vous pouvez voir la description de ces quatre services dans le volet du centre inférieur des boîtes de dialogues. Ouvrir le répertoire DiskDiagnostic
Désactiver Microsoft-Windows-DiskDiagnosticDataCollector.   Action Spécifique a Windows10 sélectionner Feedback >> dérouler Siuf
Désactive DmClient Pour ceux qui disposent d'un ordinateur portable (Laptop) il faut aller dans le dernier répertoire en bas nommé WPD
Désactiver SqmUpload_S-1-5-21-3244633361-4016055161-2943779436-1000 ; s'il est présent   Tous ces services sont les mouchards de remplacement des versions antérieures de Windows et les désactiver ne rendra pas votre système vulnérable  

Wullfk

Wullfk

 

Tuto Windows Defender

PRÉSENTATION WINDOWS DEFENDER :   Windows Defender est l'Antivirus de Microsoft présent par défaut sur tous les systèmes Windows 8/8.1 et 10, c'est l'équivalent de Microsoft Security Essentials (MSE).   Comme il fait partie du Système, on ne doit pas chercher à le désinstaller. Sinon il y a de gros risque de rendre instable votre système.   Par contre, si on ne l'utilise pas ou plus, on peut toujours le désactiver. (Ex : si l'on souhaite installer et utiliser un autre Antivirus)   Windows Defender possède deux grandes qualités : Il est très simple et très facile à utiliser.
Il est très "léger" et consomme peu de ressources*.
*Ainsi, son utilisation sera particulièrement recommandée à ceux qui ont un PC qui dispose de peu de ressources, ainsi que pour les utilisateurs novices.   Le défaut de cette simplicité et légèreté, c'est que les réglages sont limités au stricte nécessaire, contrairement aux autres Antivirus qui fourmillent de multiples réglages, ce qui ne facilite pas la tâche pour les utilisateurs lambda.   Niveau efficacité, il faut bien admettre que ce n'est pas le mieux noté dans les comparatifs, mais il fait quand même ce qui lui est demandé.   Attention ! Sur Windows XP/Vista/7 Windows Defender est un simple Antimalware     Activer WINDOWS DEFENDER :   Normalement par défaut Windows Defender est activé sur tout système récemment installé. Si pour une raison quelconque ce n'est pas le cas, il suffit de cliquer sur le bouton Démarrer. Dans la zone de recherche, taper Defender.   Dans la liste des résultats, cliquer sur Windows Defender. Si vous êtes invité à fournir un mot de passe administrateur ou une confirmation, faite le.   Sur Windows 8 par défaut Windows Defender même activé n’apparaît pas dans la zone de notification (en bas près de l'horloge)   Un petit programme permet d'y remédier, voir ici : Windows Defender dans le systray de Windows 8     Sur Windows 10 pas besoins de l'artifice précédemment cité pour Windows 8, dès que l'on a ouvert Windows Defender, son icône apparaît dans la zone de notification.     il se peut qu'après un redémarrage du PC l'icône de WD n'apparaisse plus dans la zone de notification, même si on a bien activer la protection en temps réel, on est alors obligé d'ouvrir Windows Defender pour que l'icône réapparaisse. Pour y remédié je vous propose en téléchargement un fichier .reg   Show_Windows_Defender_notifcation_area_icon.reg   et si vous désirez supprimer cette modification :   Hide_Windows_Defender_notifcation_area_icon.reg     DÉSACTIVER WINDOWS DEFENDER :   Lorsque l'on installe un autre Antivirus, normalement Windows Defender se désactive lui-même.   Ceci dit c'est pas toujours le cas, par exemple sur ma config Windows 10 Pro 64Bits, lorsque j'ai effectué la migration de Windows 7 Pro 64Bits, j'avais AVG Free 2015 , hors après la mise à niveau je me suis rendu compte que Windows Defender était actif et ce même avec la présence d'AVG.   Une simple désactivation de la protection en temps réel de Windows Defender ne suffit pas, car au bout de certain temps celle-ci se réactive automatiquement.   Si l'on va dans les services Windows (services.msc) on peut par défaut constater que le service Windows Defender est en "Automatique" avec l'impossibilité de changer cet état (zone grisé).   Un des moyens pour modifier le démarrage automatique du service Windows Defender, c'est d'effectuer un démarrage en mode sans échec (MSE) (cf : Démarrer en mode sans échec par la touche F8 (Compatible Windows 10) ou Démarrer en mode sans échec sous Windows 10 )   Retourner dans les services Windows : Démarrer >> Exécuter >> services.msc >> service Windows Defender >> Propriétés >> Type de démarrage : mettre sur "Désactiver", arrêter le service, et cliquer sur "Appliquer" pour valider la modification. Fermer le gestionnaire des services Windows, et redémarrer en mode normale, à présent Windows Defender est bien désactivé.   Autre solution, réservée aux versions Pro / Intégrale / Entreprise de Windows 8/8.1 et 10.   Passer par la Stratégie de groupe : Démarrer >> Exécuter >> gpedit.msc
Configuration ordinateur >> Modèles d'administration >> Composants Windows >> cliquer sur : Windows Defender.
Cliquer sur : Protection en temps réel.
Clic droit sur : Désactiver la protection en temps réel >> Modifier >> cocher"Activer" >> Appliquer >> OK
Fermer l’Éditeur de stratégie de groupe locale.
Il n'y a pas besoins de redémarrer, la modification est directement effective.   Pour d'autres réglages via la stratégie de groupe (entre autre pour ceux qui n'arriveraient plus à faire fonctionner Windows Defender) (cf : Activer-Désactiver Windows Defender via la stratégie de groupe )   Protection Windows Defender désactivée sur Windows 10   RÉGLAGES DE WINDOWS DEFENDER :   Pour ouvrir Windows Defender, cliquer sur son icône se trouvant dans la barre de notification.   Note: Les réglages présents si dessous concernent Windows Defender sur Windows 8.1   La fenêtre principale "Accueil" s'ouvre! Cliquer sur l'onglet "Paramètres" Pour la Protection en temps réel si ce n'est déjà fait laisser cocher "Activer la protection en temps réel (recommandé)" Cliquer sur "Paramètres avancés"
Laisser cochés les paramètres par défaut et profitez-en pour cocher aussi "Analyser les lecteurs amovibles"   Pour la "création d'un point de restauration du système", je vous conseille de ne pas cocher cette fonctionnalité, car sinon si vous allez créer un point de restauration qui comportera les éventuelles infections, et ce n'est pas le but, on crée un point de restauration sur un système propre.   Valider les changements effectués en cliquant sur"Enregistrer les modifications" Cliquer maintenant sur "MAPS"
Sur ce paramètre, trois choix possible: Je ne veux pas participer au service MAPS (par défaut)
Abonnement de base
Abonnement avancé
Pour une meilleur protection, je vous conseils de cocher "Abonnement de base" Enregistrer les modifications Cliquer à présent sur "Administrateur"
Vérifier que la fonctionnalité "Activer cette application" est bien cochée. N'oublier pas d'Enregistrer les modifications   Voilà on a fait le tour des principaux réglages de Windows Defender.     Mises à jour :   Normalement, Windows Defender se met automatiquement à jour !   Mais au besoin, on peut effectuer cette mise à jour manuellement. (Ex: lorsque l'on n'a pas allumé et utilisé son PC depuis plusieurs jours, et que l'on veut que les mises à jour se fassent immédiatement)   Pour faire manuellement les mises à jour, Ouvrir Windows Defender, et cliquer en haut de la fenêtre sur "Mettre à jour" Dans la nouvelle fenêtre qui s'ouvre, à droite cliquer sur "Mettre à jour" Et laisser faire Windows Defender pour qu'il puisse effectuer sa mise à jour.     Effectuer une analyse :   Dans la fenêtre "Accueil" à droite, sous la mention "Options d'analyse" vérifier que l'option "Rapide" soit bien cochée, et cliquer sur "Analyser maintenant". Comme son nom l'indique, cette analyse rapide ne prend que quelques minutes!   On peut aussi faire une analyse complète. Dans ce cas, sous la mention "Options d'analyse" il faut cocher "Complète" Mais, attention ! Cette option d'analyse va prendre beaucoup plus de temps ! Donc, on choisira l'analyse complète, que si l'on a vraiment de gros soupçons d'infections.   Il est fortement recommandé d'effectuer une analyse complète au moins une fois par mois.     À propos du Centre de maintenance de Windows et de Windows Defender   Sur Windows 8/8.1, Le Centre de maintenance de Windows est symbolisé par une petite icône qui s'affiche en bas à droite de l'écran, à côté de l'horloge Windows. Cette icône prend la forme d'un petit drapeau triangulaire blanc qui s'affiche souvent et brièvement au démarrage du PC.   Sur Windows 10, l'icône est de forme carrée translucide et quand on passe le pointeur de la souris dessus, la plupart du temps si le système est OK on peut y lire "Aucune nouvelle notification" Au démarrage du PC, cette icône s'affiche, en déplaçant le pointeur de la souris au-dessus de l'icône, on pourra souvent lire cette notification : "Centre de maintenance. Aucun problème détecté"   Néanmoins, le Centre de maintenance et Windows Defender force un peu à la paranoïa !   En effet, si l'utilisateur n'a pas effectué d'analyse depuis longtemps, le Centre de maintenance risque bien de se manifester par des notifications alarmantes !   De même, si on ouvre Windows Defender, un message du genre "l'analyse n'a pas été faite depuis longtemps" peut apparaître. Dans ce cas, et après avoir bien pris connaissance des avertissements du Centre de maintenance et de Windows Defender, deux solutions s'offre à vous : Ne pas tenir compte de ces avertissements. (Pas recommandé)
Ouvrir Windows Defender et lancer une analyse rapide.
Élargir le domaine d'action de Windows Defender sur Windows 10   Vers la fin de l'année 2015 Microsoft a annoncé que ses produits de sécurité à vocation professionnelle vont bénéficier d'une nouvelle fonctionnalité qui stoppera également les logiciels potentiellement indésirables et les adwares. La fonctionnalité a été d'abord mise à la disposition des entreprises. Pour les protéger contre les applications indésirables, Microsoft a ajouté la nouvelle fonctionnalité de l'opt-in à la solution d'entreprise System Center Endpoint Protection (SCEP) et Forefront Endpoint Protection (FEP).   cette nouvelle fonctionnalité peut également être activée sur toute version "professionnelle" ou "familiale" de l'Os. Après une modification de registre, Windows Defender va proteger le système contre les logiciels potentiellement indésirables tels que les adwares, les barres d'outils et autres logiciels tiers indésirables. Voici comment faire.   Avant toute modification du registre, faites en une sauvegarde.   Ouvrir le bloc note de Windows et copier/coller le texte suivant :   Windows Registry Editor Version 5.00 [HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows Defender\MpEngine]"MpEnablePus"=dword:00000001 Nommez le fichier "Defender.reg" et enregistrez le fichier sur le bureau.
Pour lancer la modification sur la base de registre, double-cliquez sur Defender.reg puis acceptez l’élévation de droits "administrateur" pour qu'elle soit effectuée.
Redémarrez l'ordinateur.
Source : cnetfrance   Fichier .reg disponible en téléchargement : Defender.reg   INFORMATIONS   Toutes les captures d'écran proviennent de ma machine virtuelle (VM) Windows 8.1 Pro 32Bits sur VirtualBox.   Si CCleaner est installé sur votre poste, voilà ce qu'il convient de faire : Ouvrir CCleaner
Si ce n'est pas déjà fait, cliquer en haut à gauche sur le bouton "Nettoyeur"
Cliquer en haut sur le bouton "Applications"
Dans la liste des options de nettoyage, sous la mention "Utilitaires" décocher bien la case se trouvant devant "Windows Defender"
Si vous avez des problèmes concernant la compréhension de ce tuto, je vous invite à poser vos questions sur le forum Zebulon   Merci à Le Novice °¿° membre actif sur le forum Zebulon, pour m'avoir fournis la base, et sans qui ce tuto n'aurait pas existé   Ce tuto est disponible au format PDF :  

Wullfk

Wullfk

 

Activer-Désactiver Windows Defender via la stratégie de groupe ou le registre

Pour ceux qui n'arriveraient plus à faire fonctionner Windows Defender.   Note: : l'Éditeur de stratégie de groupe n'existe pas sous Windows 10 famille.   Possibilité de télécharger et installer gpedit.msc   Comment Activer/Désactiver Windows Defender via l'Éditeur de stratégie de groupe locale : Démarrer >> Exécuter >> gpedit.msc
Configuration ordinateur >> Modèles d'administration >> Composants Windows >> cliquer sur : Windows Defender.
Clic droit sur : Désactiver Windows Defender (qui est certainement sur "non configuré" ) >>Modifier>> cocher "Désactiver" >> Appliquer >> OK
Clic droit sur : Autoriser le service anti programmes malveillant a rester constamment actif >> Modifier >> cocher "Activer" >> Appliquer >> OK
Fermer l’Éditeur de stratégie de groupe locale.
Normalement ne nécessite pas de redémarrage.   Vous devriez retrouver l'usage de Windows Defender.   Ne pas toucher aux autres lignes   Lorsque l'on désactive la protection en temps réel de Windows Defender, celle ci n'est pas définitive, elle re-bascule au bout d'un certain temps sur "Activer"   Pour rendre cette désactivation définitive, il faut effectuer un réglage dans l’Éditeur de stratégie de groupe locale. Configuration ordinateur >> Modèles d'administration >> Composants Windows >> cliquer sur : Windows Defender.
Cliquer sur : Protection en temps réel.
Clic droit sur : Désactiver la protection en temps réel >> Modifier >> cocher "Activer" >> Appliquer >> OK
Fermer l’Éditeur de stratégie de groupe locale.
Il n'y a pas besoins de redémarrer, la modification est directement effective.   Sur Windows 10, si on essais de lancer Windows Defender, on obtient ceci :   Une autre méthode via la base de registre:   ATTENTION ! avant toutes modifications de la base de registre (BDR) effectuer une sauvegarde de celle ci. Clé HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows Defender\DisableAntiSpyware Code pour Désactiver Windows Defender:   WindowsRegistryEditorVersion5.00   [HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows Defender] "DisableAntiSpyware"=dword:00000001   Code pour Activer Windows Defender:   WindowsRegistryEditorVersion5.00   [HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows Defender] "DisableAntiSpyware"=dword:00000000   La modification de la clé est immédiate...pas besoin de redémarrer.   Clés registre disponible en téléchargement : ActiverWinDefender.reg
DésactiverWinDefender.reg

Wullfk

Wullfk

 

Internet Explorer 11 sous Windows 10

Publié le 16/08/2015 ~ Mise à jour le 24/07/2016 ... Suite à la mise à niveau vers Windows 10 version Famille, vous pouvez constater que l'icône d'Internet Explorer n'apparait plus sur le Bureau de Windows. On retrouve bien l'icône d'un Navigateur épinglée dans la barre des tâches, mais c'est celle du nouveau Navigateur Microsoft Edge. (Sans aucun doute ! Microsoft a voulu mettre en avant son nouveau Navigateur Edge...) Nativement, dans Windows 10, Edge est le Navigateur par défaut. Mais cela n'est pas une fatalité ! on peut toujours choisir et sélectionner son Navigateur par défaut. (Voir plus bas dans ce petit tuto)   Mais ou est donc passé Internet Explorer ? Microsoft l'aurait-il complètement abandonné ? Ben non ! il est toujours là... mais encore faut-il aller le chercher.   Les utilisateurs les plus avertis le retrouveront dans : Windows (C:)\Program Files (x86)\Internet Explorer\iexplore.exe   Mais si vous souhaitez utiliser Internet Explorer, il existe une solution bien plus simple pour épingler son raccourci dans la barre des tâches !   Depuis le Bureau de Windows, cliquez sur l'icône Windows se trouvant en bas et à gauche de votre écran. Ensuite, à gauche et en bas de la liste cliquez sur "Toutes les applications" ​Il se peut que la liste déroulante de toutes les applications s'affiche sans avoir besoin de cliquer sur "Toutes les applications". Dans ce cas, voir alors directement l'image N°2 ainsi que les explications notées au dessus de cette image.   Voir ici en image (cliquer sur l'image pour l'agrandir) : image 01     A gauche et vers le haut de la liste déroulante cliquez sur "Accessoires Windows" Dans cette liste déroulante, vous devriez trouver "Internet Explorer"   Faites un clic DROIT dessus, et cliquez sur "Épingler à la barre des tâches" Voir ici en image (cliquer sur l'image pour l'agrandir) : image 02   Et voila ! désormais l'icône d'Internet Explorer figure bien dans la barre des tâches. Vous pouvez maintenant lancer Internet Explorer d'un simple clic ! Et vous pouvez utiliser au choix, ou Internet Explorer ou Edge...   ____________________________________   Choisir et sélectionner son Navigateur par défaut :   Faire un clic DROIT sur l'icône Windows se trouvant en bas et à gauche de votre écran. Dans la petite fenêtre qui s'ouvre, cliquez sur "Panneau de configuration"   Au besoin et si cela n'est pas déjà fait, une fois dans le "Panneau de configuration" cliquez en haut à droite de la mention "Afficher par :" et sélectionnez "Grandes icônes" Cliquez ensuite sur "Programmes par défaut" Voir ici en image (cliquer sur l'image pour l'agrandir) : image 03     Dans la fenêtre qui s'ouvre, cliquez en haut sur "Configurer les programmes par défaut" (Attendre quelques secondes pour que la fenêtre se charge..)   Le volet de gauche liste les programmes disponibles par ordre alphabétique.   Si vous n'avez installé aucun Navigateur, dans la liste vous devez retrouver "Internet Explorer" et "Microsoft Edge" Si vous avez installé un autre Navigateur (exemple, Firefox ou Chrome) il figurera également dans cette liste.   Sélectionnez le Navigateur que vous souhaitez mettre par défaut, cliquez sur son nom... Cliquez ensuite sur la mention : "Définir ce programme comme programme par défaut" Pour terminer, cliquez au bas à droite de la fenêtre sur "OK" pour validez votre choix. Refermez toutes les fenêtres. Voir ici en image (cliquer sur l'image pour l'agrandir) : image 04       A propos du nouveau Navigateur Edge de Microsoft   Je n'ai pas d'apriori défavorable à l'égard du nouveau Navigateur Edge de Microsoft, bien au contraire... Je trouve ce Navigateur assez rapide et réactif. (Bien plus rapide et réactif que Internet Explorer 11) ...

Le Novice °¿°

Le Novice °¿°

 

Tout ce que vous devez savoir sur Windows 10

Bonjour,   Windows 10 est enfin arrivé, mais pour certains la migration ne se passe pas sans problème. À cela s'ajoute les différents réglages de confidentialité, le nettoyage disque après installation, etc... J'ai donc centralisé dans ce billet tous les liens dont je dispose pour migrer, installer, régler, optimiser, dépanner et désinstaller Windows 10.   Document disponible au format PDF : Tout savoir sur les nouveautés de Windows 10
Windows 10 - Le comparatif entre les différentes versions
Windows 10 release information (EN)
Windows 10 - mettre à jour maintenant ou attendre ?
Mise à jour Windows 10 : pourquoi ne faut-il pas se presser ?
La douteuse méthode de Microsoft pour vous faire passer à Windows 10
La mise à jour forcée de Windows 10 scandalise les utilisateurs
Polémique Windows 10, Microsoft nie les accusions d’une mise à jour forcée
Procédure de gestion des options de mise à niveau et de notification de Windows 10 (KB3080351)
Mise à niveau vers Windows 10 : informations procédurales sur la planification et les notifications (KB3095675)
Portail Microsoft - Démo Windows 10 sans installer l’OS
10 bonnes raisons d'installer Windows 10
Windows 10, comment stopper la mise à jour gratuite sous Windows 7 et 8.1 ?
Procédure ne pas mettre à niveau vers Windows 10
GWX Control Panel - Utilitaire pour contrôler l'installation de l'application GWX de Windows
GWX Stopper 3.0 - Stopper la mise à jour forcée de Windows 10
GWX Stopper 3.1 - Stopper la mise à jour forcée de Windows 10 (EN)
Bloquer le téléchargement automatique de Windows 10
Win10wiwi - Pour bloquer la mise à niveau vers Windows 10
Never10 - Un nouveau soft pour bloquer la MàJ vers Windows 10
I Don’t Want Windows 10 - Utilitaire pour éviter la mise à niveau vers Windows 10
Windows 7 et 8.1 - Bloquer le passage à Windows 10 via Éditeur de Stratégie de Groupe
FAQ Windows 10 suprême
Rapport de compatibilité de Windows 10 : FAQ
Comment activer l’icône de réservation “Obtenir Windows 10″ sur Windows 7/8.1 ?
Script pour icône de notification Windows 10 absente
Désinstaller l’application “Obtenir Windows 10″ de Windows 7/8.1
Windows 10 - Microsoft télécharge les fichiers de l'OS sans accord
Windows 10 - Microsoft rend l'upgrade plus envahissant
Windows Update - Supprimer la mise à niveau vers Windows 10
Windows 10 : ne pas se laisser tromper par les faux messages (ransomware)
Aide et guides Windows 10 - Microsoft
Windows 10 Trucs et Astuces (EN)
Windows 10 Service Configurations - Comment optimiser les services de Windows 10 (EN)
Contacter le Support Microsoft
Windows 10 - le grand guide du dépannage
Outil MediaCreationTool de Microsoft
Télécharger ISO Windows 10 sur SOSVIRUS.NET
Windows 10 - Microsoft change sans bruit les règles de l’activation
Installer directement Windows 10 proprement sans Mise à Niveau
Un tutoriel complet et détaillé de mise à niveau vers Windows 10 (Merci à le Novice )
Windows 10 - Mise à niveau sans perte de données ni d’applications et paramètres depuis le fichier ISO
Prise en main de Windows 10
Windows 10 - maîtrisez-le à 100% (Merci à le Novice )
Windows 10 - le top des trucs et astuces
Mettre à jour Windows 7 ou 8.1 vers Windows 10
Mise à jour Windows 10 : les différentes méthodes et astuces.
Procédure pour installer Windows 10 sans attendre.
FixWin10 - Fixer les problèmes pouvant survenir sous Windows 10
Dépannage des erreurs de mise à niveau de Windows 10 et problèmes courants
Dépannage des erreurs de mise à niveau de Windows 10 et problèmes courants (EN)
Obtenir de l’aide sur les erreurs de mise à niveau et d’installation de Windows 10
Éviter les erreurs quand vous installez Windows 10
Résoudre les problèmes d’installation de Windows 10 via Windows Update
Windows 10 Update Archive - Pour télécharger et installer des mises à jour en mode autonome (EN)
Fixer le message d'erreur "Quelque chose est arrivé" pendant la migration Windows 10 (EN)
Erreur INACCESSIBLE_BOOT_DEVICE après mise à niveau vers Windows 10 (EN)
Résoudre Erreur 80240020 durant l'installation de Windows 10
Résoudre Erreur 0x80004005 suite installation KB3097617
Résoudre Erreur 0x80070570 pour installation KB3116908
Résoudre problème installation KB3122947
Résoudre Erreur 0x80070643 ou 0x800706d9 avec mises à jour Windows Update
Problème installation KB3124200 - Solution possible
Menu Démarrer ne s'ouvre pas ou ne fonctionne pas sous Windows 10 (EN)
Start Menu Troubleshooter - Dépanner et résoudre les problèmes du menu Démarrer automatiquement
Accès rapide dans Windows 10 ne fonctionne pas/plus (EN)
Un périphérique ne fonctionne pas / ne fonctionne plus
Mon imprimante ou scanner ne fonctionne pas / ne fonctionne plus
Windows 10 ne peut pas se connecter à Internet (EN)
WiFi ne fonctionne pas après la mise à niveau vers Windows 10 (EN)
Windows10 DPI FIX - Résoudre mise à l'échelle de l'affichage en fonction de l'écran utilisé
Accélérer les transferts de données sur Internet
Mon application (ou jeu) ne fonctionne pas / ne fonctionne plus
Documents Office ne s'ouvrent pas après la mise à niveau vers Windows 10 (EN)
L'ahurissante étendue de l'espionnage de Windows 10
Host pour désactiver les mouchards de Windows 10
Désactiver les mouchards de Windows 10 via le Planificateur de tâches
Windows 10 - Désactiver Télémétrie et collecte de données avec Éditeur Stratégie de Groupe
Installation Éditeur de stratégie de groupe locale sur Windows 10 Familiale
Windows 10 - les options à contrôler pour votre sécurité
Windows 10 et vie privée : les options à ne pas oublier
Désactiver la télémétrie et la collecte de données dans Windows 10 (EN)
Désactiver Cortana (3 étapes)
Cortana - Réparer erreur critique
Désactiver ou Activer Windows Defender à titre définitif dans Windows 10
Windows 10 - Activer détection PUP/PUA sur Windows Defender
Analyser avec Windows Defender dans le menu contextuel de Windows 10 1511
5 outils pour protéger sa vie privée dans Windows 10
Windows Tracking Disable Tool - Un outil Open Source pour désactiver le tracking de Win10
DoNotSpy 10 - Un outil pour régler 37 fonctionnalités de Confidentialité et Sécurité
Destroy Windows 10 Spying - Utilitaire Windows 10 pour la protection de vos données
O&O ShutUp10 - Configurer les paramètres de Confidentialité et de Sécurité sur Windows 10
W10 Privacy - Le plus complet des utilitaires de désactivation des fonctionnalités Windows 10
Windows Privacy Tweaker - Outil "vie privée" pour Windows 10
Ashampoo AntiSpy pour Windows 10
Windows 10 Privacy Fixer - Désactiver des fonctionnalités de confidentialités
Win10 Spy Disabler - Stopper la collecte et l’envoi de données à Microsoft
Spybot anti-Beacon - Pour bloquer les pistages de Windows
Win10AntiTracking.cmd - Exécution commande pour désactiver automatiquement les composants tracking de Windows 10
Win10 Wizard - Utilitaire système intuitif pour protéger vos données privées
Windows 10 Dominator - Gérer les paramètres de confidentialité (EN)
Privacy Protector for Windows 10 (Shareware) - Permet de gérer la vie privée du système d’exploitation
Nettoyer le dossier AutoLogger de Windows 10
10AppsManager - Une application pour gérer les applications Windows Store sur Windows 10
Windows 10 App Remover - Désinstaller les applications pré-installées de Windows 10
Commandes individuelles pour réinstallation applications Windows Store natives sur Windows 10
Outil Microsoft pour résoudre problème d'installation applications du Windows Store
Réparer erreurs Windows Store
Windows 10 : le Windows Store / les applications ne fonctionnent pas.
Bloquer les accès des Applications Windows 10 avec Éditeur Stratégie de groupe locale
Obtenir un accès rapide à l’Éditeur de registre
Obtenir un accès rapide à Windows Update
Une tuile Windows Update dans le menu Démarrer
Mettre une tuile en raccourci sur le bureau
Liste dans Panneau de configuration Windows 10 + GodMode
Classic Shell - Remplacer le menu Démarrer de Windows 10
Windows 10 – Comment économiser un peu de bande passante ?
Outil Microsoft pour bloquer les mises à jour forcées de Windows 10
Windows 10 - Comment bloquer une mise à jour de pilote?
Ne pas installer les pilotes périphériques via Windows Update
Windows Update MiniTool - Gestionnaire de mises à jour Windows
Garder le contrôle des mises à jour automatique sur Windows 10 (gpedit.msc)
8 Méthodes pour fixer le problème d'installation de Mises à jour automatique (EN)
WindowsUpdateFixer - Pour résoudre les problèmes de mise à jour sur Windows 10
Windows Update Notifier - Popup de notification de mise à jour
Windows 10 - Supprimer les applications pré-installées et +
EDGE navigateur par défaut - Mozilla tire à boulet rouge sur Windows 10
Java et Microsoft Edge
Windows 10 - Ouvrir l'Explorateur sur "Ce PC" (poste de travail)
Activer la restauration système Windows 10
5 solutions pour activer le mode sans échec sur Windows 10
Windows 10 - Comment créer instantanément un point de restauration ?
Activer le compte Grand Administrateur sous Windows 10
Options de réparation de Windows 10
Microsoft - Options de récupération dans Windows 10
Utilisation de DISM pour réparer Windows 10
Vérifier et réparer l’image de Windows 10 avec DISM
DISM++ Nettoyage, maintenance et optimisation de Windows 10
Windows 10 - Microsoft propose des machines virtuelles gratuites
Windows 10 - Trouver la clé de licence et le Product ID
Windows 10 - Raccourcis clavier avec la touche Windows
Raccourcis clavier pour la barre des tâches et postes de travail virtuels dans Windows 10 (EN)
Les commandes "Exécuter" de Windows 10
JRC W10 Dark Light - Activer/Désactiver le "Dark Theme" sur Windows 10 1511 sans redémarrer
Activer le pavé numérique au démarrage (EN)
Personnalisation du Menu Démarrer (Merci à Notpa )
Ultimate Windows Tweaker 4 pour Windows 10
Microsoft Edge et confidentialité - FAQ
Apprendre à utiliser Edge
Edge Trucs et Astuces (EN)
Afficher et supprimer les mots de passe enregistrés dans Edge
Edge Blocker - pour bloquer l'utilisation d'Edge
Réparer/Réinstaller Microsoft Edge
Windows 10 et le chiffrement BitLocker
Chiffrer un fichier ou un dossier dans Windows 10
Comment supprimer les dossiers Windows.old et $Windows.BT dans Windows 10
Tout sur le dossier Windows.old
Supprimer les fichiers temporaires de Windows 10
Comment créer vos propres supports de récupération de Windows 10
Désinstaller Windows 10 et revenir à Windows 7 ou 8.1
Windows 10 Rollback Utility - Utilitaire pour désinstaller Windows 10
EaseUS System GoBack Free - Utilitaire pour revenir à Windows 7 - 8.1
Passer de Windows 10 32 bits à Windows 10 64 bits
Windows 10 est lent ? Plusieurs solutions
Tous les Réglages en une seule fois dans "Paramètres"
Pack Utilitaires Windows 10
Modifier apparence Menu contextuel Windows 10
Optimiser son SSD (TRIM) sur Windows 10
Windows 10 - Analyser avec Windows Defender dans le menu contextuel
Connaître l'indice de performance de Windows 10
Raccourcis Invite de commandes sur Windows 10
Mise à niveau vers Windows 10 1607 Build 14393.10
Windows Auto-Tuning - Savoir si Windows limite votre bande passante
Liste non exhaustive.   Conseil : Je ne recommande pas l'utilisation de DoNotSpy 10 car aux vus des résultats d'analyse VirusTotal et contrairement aux autres outils proposés, celui ci nécessite d'être installé, et donc d'être résident.   Une nouvelle version de cet article, plus proche de l'actualité est disponible ici : Tout ce que vous devez savoir sur Windows 10 v.2016  

Wullfk

Wullfk

 

Le GodMode Windows

Microsoft a caché à l’intérieur de son système d’exploitation Windows une petite astuce. Elle permet de rassembler au cœur d’un même dossier une multitude de raccourcis afin de simplifier les tâches de maintenance, d’amélioration, d’optimisation et de personnalisation du système. (Windows Vista / 7 / 8 / 10 )   Personne ne sait pourquoi Microsoft propose ce "Godmode" mais il est probable l’équipe de développement de Microsoft en soit à l’origine afin de simplifier les démarches de "débogage" de l’OS.   Pour l'obtenir, créez un nouveau dossier sur le bureau, que vous nommerez.   GodMode.{ED7BA470-8E54-465E-825C-99712043E01C}   OU   Mode Dieu.{ED7BA470-8E54-465E-825C-99712043E01C}   Valider et vous aurez une icône GodMode ou Mode Dieu sur le bureau. Une icône similaire à celle du panneau de configuration apparaîtra sur le dossier.       Double clic dessus pour l'ouvrir.   La liste des fonctions affichées, correspond au Panneau de configuration, mais présenté sous forme de liste. Elle procure donc un accès plus direct et simplifié aux paramétrages de Windows.   Les possibilités peuvent varier selon les programmes installés et les versions de Windows.   Attention ! d'après certains utilisateurs cette astuce peut provoquer des plantages avec Windows Vista 64Bits. Cette astuce est donc à utiliser avec une extrême prudence !   Information : Windows et le GodMode, attention danger

Wullfk

Wullfk

 

Transférer facilement vos photos sur iPhone vers iPad

Comment transférer les photos sur iPhone vers iPad? Dans notre vie de tous les jours, il est beaucoup plus pratique de prendre des photos sur notre téléphone au lieu de trimballer un appareil photo tout le temps. Prendre une photo avec son iPhone c'est mieux car l'iPhone (surtout l'iPhone 6) possède une qualité d'image excellente. Mais il y en a ceux qui préfèrent transférer leur photo vers leur iPad pour pouvoir les profiter sur un écran encore plus grand. Voici alors quelques petits astuces pour vous montrer comment transférer photo iPhone vers iPad.   Pour ce transfert, je vous propose d'essayer ce logiciel, http://www.apowersoft.fr/gestionnaire-smartphone, un logiciel facile à utiliser, sympa et très pratique. 1. Commencez à télécharger, installer puis lancer le logiciel. 2. Branchez simultanément vos 2 appareils (iPhone et iPad) sur l'ordinateur. 3. Choisissez dans «iPhone» les photos que vous voulez transférer, puis cliquez sur «Importer» pour les sauvegarder dans votre PC, pour faciliter le transfert après. 4. Dans «iPad», cliquez sur «Exporter» pour transférer sur votre iPad les photos que vous voulez.   Voici une vidéo de démonstration pour une explication plus claire   Bonne découverte

miniladies

miniladies

 

Optimisation SSD avec Ubuntu

GNU/Linux sur un SSD Je ne vais pas revenir sur les avantages et inconvénients des SSD, j’ai déjà traité le sujet en introduction dans le billet Optimisation Windows 7 sur SSD par contre l’utilisation d’un SSD avec une distribution GNU/Linux est un peu particulière, et pour certains elle pourra paraître plus délicate à maîtriser. D’abord il faut quand même prendre en compte, ou tout du moins connaître trois points techniques liés aux SSD.   Termes techniques liés aux SSD Alignement des partitions
Même si l'alignement des partitions n'est pas spécifique aux SSD, il n'a que très peu d'importance sur un spinoff, sauf dans le cas des volumes RAID5. L'alignement consiste à faire correspondre les blocs logiques des partitions avec les blocs physiques du SSD pour améliorer les performances de celui-ci afin de limiter les opérations de lecture et d'écriture. Wear levelling
C'est une Technique utilisé par les contrôleurs des SSD. Elle consiste à répartir l'usure des puces mémoires en écrivant le moins souvent possible dans les même cellules, et en profitant ainsi au maximum du nombre de cycles de lecture-écriture de chacune des cellules. De ce fait, avec un bon algorithme de wear levelling, on arrive à faire en sorte qu'un SSD ait une durée de vie de l'ordre de plusieurs années. Garbage collector
C'est un Mécanisme visant à réorganiser la table d'allocation à la volée, ce qui permet de conserver un bon niveau lors d'écritures séquentielles sur une zone précédemment écrite de manière aléatoire. Avantage : on récupère les performances d'origine du SSD en écriture séquentielle ou presque. Inconvénient : on génère de nombreuses écritures dans les puces mémoire, ce qui a tendance à amoindrir la durée de vie du SSD, et le disque travaillant en interne, il ne libère pas les pages de Flash comme le fait le TRIM, ce qui fait que cela n'est efficace que pour les écritures séquentielles, sans améliorer les écritures aléatoires. Tous les SSD semblent utiliser ce procédé, de manière plus ou moins agressive, et ce à la volée ou en tâche de fond (on parle alors de background garbage collection) en fonction de l'objectif du fabricant.   Alignement des partitions C’est quoi l'alignement ?
Le contrôleur d'un SSD gère la mémoire par "blocs", généralement de 1 Mio. Cela sert à plusieurs choses : d'une part, les accès mémoire se font généralement par blocs pour améliorer les performances, et d'autre part, ces blocs sont régulièrement permutés pour prolonger la durée de vie du disque. Pour de bonnes performances, il est préférable que le début de partitions coïncide avec le début des blocs. On appelle cela l'alignement. Vérification de l’alignement du SSD?
Par défaut, lors du formatage d'un disque, Ubuntu détecte qu'il s'agit d'un SSD et aligne les partitions automatiquement (y compris en partitionnement manuel). Si vous voulez en être sûr, tapez dans un terminal : sudo fdisk -lu /dev/sda vous devriez obtenir quelques chose comme ceci : Disque /dev/sda: ---- Go, -------------- octets--- têtes, -- secteurs/piste, ------ cylindres, total ------- secteursUnités = secteurs de 1 * 512 = 512 octetsSector size (logical/physical): 512 bytes / 512 bytesI/O size (minimum/optimal): 512 bytes / 512 bytesIdentifiant de disque : ----------Périphérique Amorce Début Fin Blocs Id Système/dev/sda1 XXXX YYYY ZZZZ 83 Linux Vous pouvez alors vérifier que le début de chaque partition ("XXXX") est un multiple de 2048 (secteurs). Comme un secteur fait 512 octets, et que 2048 × 512 = 1 Mio, votre SSD est aligné ! Formatage manuel du SSD (usage avancé)
je ne m’étendrais pas sur ce point car cette méthode provient du forum http://forum.hardware.fr et elle a été initialement conçue pour Arch. La méthode de partitionnement est susceptible de varier sous Ubuntu Ne suivez cette méthode que si vous êtes sûr de vous et que si vous savez résoudre des problèmes pouvant arriver au cours d'un formatage ! Formatage automatique du SSD (de base)
Ne pas confondre formatage et partitionnement, même si les deux sont liés, on peu parfaitement faire un formatage automatique, et un partitionnement manuel. C’est ce que j’ai choisis pour mon cas, j'ai partitionné mon SSD CORSAIR P64 - 64Go comme ceci : sdd1 : / sdd2 : /home   il n'y a pas de partition swap   Note: sur ma config principale Ubuntu 14.04 64Bits avec un SSD SAMSUNG Série 850 EVO 250Go SATA III j'ai créé une partition Swap)   Pour plus d'info sur le Swap, lire le paragraphe 3 Optimiser l'usage du SSD
Il n’existe pas d'étude suffisamment claire quant à la durée de vie des mémoires SSD par rapport aux disques durs. les sections qui suivent vous explique comment minimiser les accès en écriture du SSD. Les points 2 à 4 sont réservées aux PC ayant plus de 512 Mio de mémoire vive (RAM).   1 - Réduire la fréquence d'écriture des partitions Utilisez l'option noatime pour éviter d'écrire sur le disque la date du dernier accès en lecture lorsqu'il n'y a pas d'écriture. De même avec nodiratime pour les dossiers.   Note : il existe le même type de réglage sur Windows pour les partitions NTFS   Vérifier que vos partitions sont montées avec cette option en ouvrant le fichier /etc/fstab avec les droits d'administration: [!] Préférable d'utiliser nano plutôt que gedit. sudo gedit /etc/fstab dans lequel vous trouvez des lignes telles que : UUID=57480a3f-e7db-4a5e-9fca-7df45f5a7d9d / ext4 defaults,noatime,errors=remount-ro 0 1 Si noatime n'est pas indiqué après defaults , vous pouvez le rajouter (séparé par une virgule) nodiratime est superflu, car noatime est un sur-ensemble de nodiratime (qui est alors sous-entendu) . 2 - Mettre les fichiers temporaires en mémoire vive Le système utilise un certains nombre de fichiers temporaires, qu'il n'est pas nécessaire de conserver d'un démarrage à l'autre. Il est possible de les placer dans la mémoire vive (qui est vidée à l'arrêt de l'ordinateur) au lieu de les avoir dans le SSD. Cependant, certains logiciels (tels que l'environnement de bureau KDE) utilisent un grand nombre de fichiers temporaires, et devront alors les recréer, ce qui peut ralentir le démarrage si vous utilisez ces logiciels. Pour mettre les fichiers temporaires en mémoire vive (par exemple, pour une taille maximum de 1 Gio), ouvrez dans un terminal le fichier /etc/fstab avec les droits d'administration: [!] Préférable d'utiliser nano plutôt que gedit. sudo gedit /etc/fstab et ajoutez-y la ligne suivante : tmpfs /tmp tmpfs defaults,size=1g 0 0 on peut vérifier dans une fenêtre terminal que le "tmpfs" est bien présent avec la commande : df   Note: bizarrement ce réglage me crash systématiquement Firefox, j'ai pas la certitude que cela provienne de ce réglage, du coup, j'ai remis celui que j'ai dans l'autre config avec Ubuntu en 32Bits. tmpfs /tmp tmpfs defaults,noatime,mode=1777 0 0   Pour ceux qui laissent leur machine allumée 24h/24, une astuce consiste à placer une règle cron qui vide les fichiers temporaires à intervalle régulier, afin de ne pas encombrer la mémoire.   Pour regarder le contenu de votre crontab, tapez dans un terminal : crontab -l Pour éditer le fichier de votre crontab, tapez : crontab -e Par défaut c'est l'éditeur nano qui édite le fichier crontab   La commande à mettre dans la tâche cron est la suivante : find /tmp -type f -mmin +1440 -delete > /dev/null Pour ma part j'ai mis un délais de 20mn pour vider les fichiers temporaires à intervalle régulier. 20 * * * * find /tmp -type f -mmin +1440 -delete > /dev/null Enregistrez le fichier en appuyant sur Ctrl + O et appuyez sur Entrée pour confirmer. Appuyez sur Ctrl + X pour fermer nano après avoir sauvegardé le fichier.   Quand vous sortez de l'éditeur, le nouveau fichier crontab sera installé. Le fichier est stocké dans /var/spool/cron/crontabs/<user> mais doit seulement être édité par l'intermédiaire de la commande crontab.   Si vous constatez des problèmes de connexion à certains sites sur lesquels vous êtes enregistré, supprimer ce réglage   3 - Le Swap Les SSD n’aiment pas le SWAP (partition d'échange qui permet de délester l'utilisation de la mémoire, mais oblige à de multiple lecture/écriture sur le périphérique) Il est possible de ne pas créer de partition SWAP durant l'installation d'Ubuntu en définissant les partitions manuellement (mode avancé). Cela va forcer l'utilisation de la mémoire vive et économiser l'espace qu'aurait pris cette partition sur le disque dur ! Supprimer le swap
Cette astuce ne s'adresse qu'à ceux dont la machine dispose d'au moins 1 Go de RAM. Il est possible dans ce cas, et suivant l'utilisation que l'on fait de la machine de ne pas se servir de swap. Pour cela, soit on ne créé aucune partition de swap lors de l'installation de la distribution, soit, dans le fichier /etc/fstab, on commente la ligne montant le fichier swap avec le signe # : UUID=bd746caf-bd0c-4649-baa7-d680bb91a6d0 swap swap defaults 0 0 devient alors : #UUID=bd746caf-bd0c-4649-baa7-d680bb91a6d0 swap swap defaults 0 0 Il peut être préférable d'utiliser la méthode consistant à ne pas monter une partition de swap existante, de manière à pouvoir la réactiver facilement en cas de besoin, l'utilisation du swap pouvant varier en fonction de l'utilisation de la machine. Si malgré tout vous avez créé une partition SWAP (notamment pour bénéficier de l'hibernation sur les portables), mais que vous souhaitez en minimiser l'usage, rien n’est perdu pour autant, dans un terminal ouvrir le fichier /etc/sysctl.conf avec les droits d'administration. [!] Préférable d'utiliser nano plutôt que gedit. sudo gedit /etc/sysctl.conf et ajoutez à la fin : vm.swappiness=0 Cette ligne indique à Ubuntu de n'utiliser la swap qu'en dernier recours quand votre RAM est “full” ! (“ 1 “ indique de l'utiliser seulement lorsqu'il ne reste que 1 % de disponible en RAM, “ 2” quand il reste 2 %, etc.).   Une autre méthode consiste à activer zRAM, qui est un module du noyau qui compresse la mémoire vive au lieu de la déplacer dans la partition d'échange en cas de manque de mémoire vive. La partition d'échange ne servant que si la mémoire vive est entièrement compressée. (pour ce faire il suffit d'installer le paquet zram-config et le tour est joué) sudo apt-get install zram-config   4 - Modifier le cache de Firefox Pour déplacer le cache de Firefox dans le répertoire /tmp/firefox (RAM). Taper about:config dans Firefox et créer une nouvelle chaîne de caractères que vous nommerez browser.cache.disk.parent_directory et saisir /tmp/firefox. Si vous avez une connexion suffisamment rapide, vous pouvez désactiver complètement le cache persistant en modifiant l'option browser.cache.disk.enable avec la valeur false.   5 - Le Trimming. Comme il a déjà été dit, les disques SSD voient leurs performances diminuer à mesure que les cellules (bloc mémoire) se remplissent (même partiellement) et cela induit des performances en écriture de plus en plus médiocres à mesure que le SSD vieillit et qu'il y a de moins en moins de cellules vierges disponibles. Ce phénomène est dû à la manière dont le SSD fonctionne en écriture au niveau des cellules de mémoire flash : si une cellule est vierge, le contrôleur peut directement écrire dedans - par contre si elle contient déjà des données (même 1 seul bloc d'allocation de 4k alors que la cellule contient 1024k au total), le contrôleur doit lire la cellule + la remettre à zéro + écrire les données. Une opération beaucoup plus lente. Le Trimming a pour objet d'indiquer au contrôleur du SSD lorsque des blocs d'allocation se libèrent suite à l'effacement de fichiers par le filesystem (ce qu'il ne peut pas savoir directement à priori); et donc que ces plages libérées sont à nouveau disponibles pour écrire dessus - charge étant au contrôleur de remettre à zéro les cellules qui peuvent l'être et ainsi augmenter les cellules vierges disponibles. Bien entendu, il faut que le SSD supporte la commande TRIM afin de pouvoir réaliser cette opération (ce qui est le cas pour la plupart des SSD récent). Vous pouvez vérifier cela dans un terminal : sudo hdparm -I /dev/sda Cette commande permet de lister tous les paramètres et fonctionnalités du SSD. Dans le paragraphe "Commands/features" une ligne doit clairement indiquer le support TRIM. Il existe plusieurs mécanismes de Trimming des SSD : Trimming à la volée
Conditions requises : Disposer d'un SSD supportant le TRIM
Utiliser une distribution proposant au moins le kernel 2.6.33
Utiliser EXT4 comme système de fichier
C’est de loin la solution la plus facile et la plus souple. Il suffit alors d'éditer le fichier /etc/fstab avec les droits d'administration: [!] Préférable d'utiliser nano plutôt que gedit. sudo gedit /etc/fstab Et de rajouter l'option discard dans les lignes correspondant au montage des volumes en ext4.   Note: Avec Ubuntu 14.04 le montage des fichiers systèmes avec l'option "discard" n'est pas recommandé # /etc/fstab: static file system information.## <file system> <mount point> <type> <options> <dump> <pass>proc /proc proc defaults 0 0# /dev/sda1UUID=f0d9c48e-00c4-4225-ab21-1c5a42194bc8 / ext4 async,noatime,discard,errors=remount-ro 0 1 # /dev/sda2 UUID=43e974d7-82d9-43b1-b67b-5233b18f056e none swap sw 0 0 /dev/scd0 /media/cdrom0 udf,iso9660 user,noauto,exec,utf8 0 0 Ensuite les commandes de TRIM sont directement passées au contrôleur du SSD par le kernel, de façon entièrement transparente. Activer le TRIM avec fstrim
Le montage des fichiers systèmes avec l'option "discard" n'est pas recommandé, car cela se traduira probablement par une baisse des performances en utilisation normale. Cependant, vous pouvez utiliser TRIM en exécutant la commande fstrim occasionnellement ou de créer votre propre tâche cron qui exécute fstrim via un calendrier. pour activer le TRIM de votre SSD sur Ubuntu, il suffit d'ouvrir un terminal et exécutez la commande suivante: sudo fstrim -v / Si vous souhaitez exécuter TRIM régulièrement, vous pouvez simplement créer une tâche cron qui exécute la commande fstrim pour vous. Voilà comment faire une tâche cron qui le fera automatiquement d'abord, exécutez la commande suivante pour ouvrir l'éditeur de texte nano avec les permissions root: sudo nano /etc/cron.daily/fstrim Saisir ou copier/coller le code suivant dans le fichier:   #!/bin/sh LOG=/var/log/trim.log echo "*** $(date -R) ***" >> $LOG fstrim -v / >> $LOG fstrim -v /home >> $LOG   Les deux dernières commandes dans le code ci-dessus effectuent le Trimming réel pour la racine (/) et la partition (/ home) et consigne les résultats dans /var/log/trim.log. Vous devrez peut-être modifier ces commandes pour adapter à votre cas particulier. Si vous ne disposez pas d'une partition / home séparée vous devez supprimer la dernière ligne. Ajoutez ici les partitions de SSD pour lequel vous souhaitez activer le travail quotidien du TRIM (normalement , vous devez ajouter "/" si la partition racine est sur le SSD et "/ home" si vous avez mis en place une partition home séparée)   Enregistrez le fichier en appuyant sur Ctrl + O et appuyez sur Entrée pour confirmer. Appuyez sur Ctrl + X pour fermer nano après avoir sauvegardé le fichier dernièrement, exécutez la commande suivante pour rendre le script exécutable: sudo chmod +x /etc/cron.daily/fstrim   Optimiser la vitesse du SSD Input/Output Scheduling
Ce mécanisme de réarrangement des IOCTL a pour objet d'optimiser les commandes I/O vers le disque dur ATA/SATA en prenant en compte la nature du disque dur en question et certaines contraintes en découlant. Il y a trois différentes options : cfq, noop et deadline. Par défaut dans Ubuntu, l'option "cfq" est utilisée car elle convient bien aux disques durs mécaniques, en réorganisant la queue des commandes I/O en fonction des temps de rotation des plateaux et des délais de "seek" des têtes. Vous pouvez vérifier quel I/O Scheduler est utilisé par votre système dans un terminal comme ceci : cat /sys/block/sda/queue/scheduler L'option "deadline" est probablement la meilleure car elle optimise les I/O pour un gain en rapidité de temps d'accès aux SSD.Heureusement, il existe une manière simple de déclarer cette option "deadline" de façon permanente en la passant directement dans les paramètres donnés au kernel lors du démarrage.   6 - Pour grub2 (depuis Ubuntu 9.10) Il faut modifier le fichier en éditant /etc/default/grub avec les droits d'administration: [!] Préférable d'utiliser nano plutôt que gedit. sudo gedit /etc/default/grub et rajouter "elevator=deadline" à la ligne d'options : GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT="elevator=deadline quiet splash" puis mettre à jour grub pour que les modifications soient passées à grub.cfg : sudo update-grub 7 - services fstrim et fstrim.timer pour Ubuntu 15.04 et supérieur Depuis Ubuntu 15.04, Ubuntu utilise pour le démarrage et l'arrêt, Systemd et la commande systemctl. Il n'est donc plus nécessaire de passer par une tache cron.daily pour utiliser fstrim systemctl enable fstrim.timer Suffit à activer fstrim, il sera lancé selon la périodicité par défaut de fstrim.timer taper ou copier/coller la commande : systemctl status fstrim.timer Il va retourner l'état de fstrim.timer : active (waiting) systemctl list-timers Doit renvoyer les timers actifs et en particulier il doit y avoir une ligne pour fstriml.timer qui indiquera dans combien de jours le service lancera fstrim dans la colonne left (une fois par semaine, c'est le dimanche à minuit)   Pour modifier la périodicité de fstrim.timer, passe par systemctl edit, ça évite de toucher au fichier de configuration originel /usr/lib/systemd/system/fstrim.timer taper ou copier/coller la commande : sudo systemctl edit fstrim.timer Ça va lancer votre éditeur et créer le fichier /etc/systemd/system/fstrim.timer.d/override.conf écrire juste dans override.conf [Timer]OnCalendar=daily Quand vous aurez fini l'édition, systemctl edit va relancer automatiquement le service vous pourrez de nouveau vérifier la périodicité avec systemctl list-timers et l'agrégation des fichiers par systemctl cat "fstrim.timer"   Si vous voulez retrouver la périodicité par défaut (une fois par semaine), il suffira de supprimer le répertoire /etc/systemd/system/fstrim.timer.d/ contenant overide.conf (il faut supprimer le répertoire créé par systemctl edit, pas seulement overide.conf)   Merci à Taras_Boulba du forum PC Astuces, pour avoir fournis la configuration de fstrim.timer   Sources originales : http://doc.ubuntu-fr.org/ssd_solid_state_drive
Les SSD sous Linux : recensement, optimisation, conseils
Optimiser son SSD sous Linux
le sujet de base que j'ai ouvert sur le forum Malekal
Autre sources : http://www.howtogeek.com/176978/ubuntu-doesnt-trim-ssds-by-default-why-not-and-how-to-enable-it-yourself/
http://www.webupd8.org/2013/01/enable-trim-on-ssd-solid-state-drives.html
Ce tutoriel est aussi disponible au format PDF : http://easy.pc.blog.free.fr/public/PDF/Optimisation_SSD_avec_Ubuntu.pdf

Wullfk

Wullfk

 

Retrouver sa clé d'installation Windows 8 ou 8.1

Pour retrouver sa clé d'installation Windows 8 ou 8.1     source: http://www.libellule...80.html#p317984   Winfokeys de Pierre Torris (valable pour Windows 32bits) source: http://www.libellule...llation-windows   WinAskey de Aski source: http://www.libellule...80.html#p317984   Windows OEM Product Key Tool de NeoSmart Technologies   RWEverything (Si vraiment l'extraction pose problème) source: http://www.libellule...80.html#p317984   Pour ceux qui ne souhaitent pas installé un programme tiers.   La clé d'activation de Windows (8 et 8.1) peut également être affichée sans utiliser un programme tiers :   1) Ouvrir "Invite de commande" en tan qu'administrateur. 2) Entrer la commande suivante :   powershell "(Get-WmiObject -query ‘select * from SoftwareLicensingService’).OA3xOriginalProductKey"

Wullfk

Wullfk

 

WinToBootic...Création de Clés USB Windows Bootables

Pour installer votre Système d'Exploitation Windows 7 / 8 / 8.1 vous ne devez plus avoir besoins d'un lecteur CD/DVD, Une simple clé USB Bootable vous suffira.   Après vous avoir présenter Rufus pour la création de LiveUSB (Lire article sur ce blog), voilà maintenant la présentation de WinToBootic spécialisé dans la création de clés USB Windows Bootables   Le tableau comparatif suivant, vous montre ce dont est capable WinToBootic face à la concurrence.   Le programme ne nécessite pas d'installation.   L'écran d'accueil est sans fioriture et très basique.   Téléchargement WinToBootic

Wullfk

Wullfk

 

Envoyer rapidement une information par Gmail

Envoyer plus rapidement une information que vous voulez partager en passant par Gmail.   Grâce à un petit script à placer dans vos favoris, vous pouvez rapidement envoyer le texte que vous sélectionnez et l'adresse de la page courante à un ami, en passant par votre messagerie Gmail. (si vous en avez plusieurs ce sera celle par défaut qui sera sélectionnée) javascript:opw='';Q='';x=document;y=window;if(x.selection)%20{Q=x.selection.createRange().text;}%20else%20if%20(y.getSelection)%20{Q=y.getSelection();}%20else%20if%20(x.getSelection)%20{Q=x.getSelection();}popw%20=%20y.open('https://mail.google.com/mail/?view=cm&fs=1&tf=1&to=&su='%20+%20escape(document.title)%20+%20'&body='%20+%20escape(Q)%20+%20escape('\n')%20+%20escape(location.href)%20+%20'&zx=RANDOMCRAP&shva=1&disablechatbrowsercheck=1&ui=1','gmailForm','scrollbars=yes,width=680,height=510,top=175,left=75,status=no,resizable=yes');if%20(!document.all)%20T%20=%20setTimeout('popw.focus()',50);void(0); Placer ce script à la place de l'URL d'un site bidon que vous aurez enregistrer dans votre barre personnel, mais qui dispose d'un favicon (ce sera mieux que sans). Choisissez en fonction du favicon qui vous plaît le plus ou qui est le plus représentatif de la fonction attribuée. Un clic droit sur le favoris >> Propriétés >> Remplacer l'URL et Renommer le en "Envoyer par Gmail"   Pour le fonctionnement: vous n'avez cas sélectionner à la souris le texte d'un sujet que vous voulez partager, puis simplement vous cliquez sur le favicon "Envoyer par Gmail" Une fenêtre mail de votre compte Gmail s'ouvre avec le sujet (le titre de la page Web du texte sélectionner) et le texte précédemment sélectionné , vous n'avez plus qu'a choisir le ou les contacts auquel vous désirez l'envoyer.   Testé et approuvé. Je m'en sers tous les jours   Source de l'astuce : http://www.pcastuces.com/pratique/astuces/2830.htm   Le script pourrait être amélioré, par exemple modifier si possible la variable encodage des caractères, car actuellement c'est l'encodage Unicode qui est utilisé, hors celui ci ne prend pas en compte les caractères accentuées, pour bien faire il faudrait pouvoir modifier le code pour que ce soit l'encodage Occidental qui soit pris en compte.   note: que ce soit sur Windows ou Linux Ubuntu, le favicon ne reste pas à la réouverture de Firefox, mais cela n'enlève pas la fonctionnalité attribuée au marque page.   Info: Pour le problème des lettres accentuées, il faut remplacer "escape" par "encodeURIComponent" Merci à DB77 sur Gratilog.net qui à fournis la correction.   Script modifié: javascript:opw='';Q='';x=document;y=window;if(x.selection) {Q=x.selection.createRange().text;} else if (y.getSelection) {Q=y.getSelection();} else if (x.getSelection) {Q=x.getSelection();}popw = y.open('https://mail.google.com/mail/?view=cm&fs=1&tf=1&to=&su=' + encodeURIComponent(document.title) + '&body=' + encodeURIComponent(Q) + encodeURIComponent('\n\n') + escape(location.href) + '&zx=RANDOMCRAP&shva=1&disablechatbrowsercheck=1&ui=1','gmailForm','scrollbars=yes,width=680,height=510,top=175,left=75,status=no,resizable=yes');if (!document.all) T = setTimeout('popw.focus()',50);void(0);

Wullfk

Wullfk

 

Desk Drive.... Comme sur Linux

un petit soft trouvé sur Libellules.ch qui ajoute une fonctionnalité qui fait cruellement défaut sur Windows, mais qui est existe depuis bien longtemps dans les compils GNU/Linux.   Évite de passer par l'explorateur, pour visualiser les périphériques externe connectées.     Desk Drive   pour faire simple et éviter le blabla, voici un cour extrait du commentaire de Krigou sur libellules.ch   info : j'ai pu testé sa compatibilité via une VM Windows 7 , et ça fonctionne , sans nécessiter une modification de compatibilité   Salut   Alternative : DriveShortcut de TweakNow     Note : Desk Drive dispo également en 64bit et compatible Windows 8 et 8.1   [édit 12/09/2014] La version 64Bits n'est plus disponible de façon sécurisé, les liens qui existent pour la télécharger sont indiqué par mon Antivirus ESET NOD32 comme vérolé. je met donc à dispo sur le blog la version 64Bits dont je dispose (non vérolé), mais ce n'est pas la dernière version.      

Wullfk

Wullfk

 

Gmail Backup...Sauvegarder sur votre PC tout vos emails Gmail

Gmail Backup vous permet de sauvegarder vos messages Gmail. en enregistrant tous vos messages sous la forme de fichier EML, lisibles par Outlook, Windows Mail et la plupart des logiciels de messagerie. La première fois, l'opération sera un peu longue puisqu'il faudra télécharger tous vos mails. Notez que les libellés que vous avez définis pour classer vos messages sont également sauvegardées.   Télécharger Gmail Backup   installé le programme en cliquant sur le fichier exécutable gmail backup 0.107.exe Lancez Gmail Backup en double cliquant sur son raccourci sur le Bureau.
Dans le champ Gmail login, saisissez votre nom d'utilisateur, par exemple login@gmail.com.
Saisissez ensuite votre mot de passe dans le champ Gmail password.
Cliquez sur le bouton Directory afin de sélectionner le dossier où enregistrer les messages.
Choisissez un dossier sur votre disque dur. Vous pouvez utiliser le bouton Créer un nouveau dossier pour créer un nouveau dossier. Cliquez sur OK.
Par défaut, Gmail Backup télécharge uniquement les nouveaux messages que vous n'avez pas déjà sauvegardés. Vous pouvez également télécharger les messages reçus entre deux dates en décochant la case Newest emails only et en les spécifiant dans les champs Since date et Before date.
Cliquez alors sur le bouton Backup.
Vos mails sont alors téléchargés depuis Gmail sur votre ordinateur.
Une fois le transfert terminé, vous trouverez vos mails sous la forme de fichiers EML dans le dossier que vous avez spécifié dans Gmail Backup.
Double cliquez sur un fichier pour l'ouvrir avec votre logiciel de messagerie.
  Restaurer ses emails   Vous avez supprimé par mégarde quelques mails importants. Vous pouvez facilement les remettre sur Gmail à partir de votre sauvegarde Gmail Backup. Lancez Gmail Backup en double cliquant sur son raccourci sur le Bureau.
Remplissez à nouveau le champ Gmail login et Gmail password.
Indiquer dans Backup folder votre dossier de sauvegarde.
Vous n'avez plus qu'à cliquez sur le bouton Restore.
Une fois le transfert terminé, vous retrouverez vos mails sur Gmail.
Note du 07/02/2017 : Chez moi le soft ne fonctionne plus sur Windows 10, pour mes 2 comptes Gmail enregistrés j'obtiens lors de la demande de sauvegarde l'erreur suivante :   Error: IMAP: SEARCH command error: BAD ['Could not parse command']   Je n'ai malheureusement pas trouvé de solution, je suis donc passé à Upsafe GMail Backup, cependant celui ci ne peut gérer qu'un seul compte, donc il a fallut faire un choix.

Wullfk

Wullfk

 

Se connecter à plusieurs comptes Google en même temps

Bonjour,   Si vous disposez de plusieurs comptes Gmail, vous pouvez basculer de l'un à l'autre sans besoins d'identification entre les deux. Il suffit d'effectuer la manip suivante: Connectez-vous à votre compte Google.
Cliquez sur votre nom puis cliquez sur Ajouter un compte.
Saisissez identifiant et mot de passe de connexion de votre autre compte Google.
Désormais vous pouvez facilement passer d'un compte à un autre en cliquant sur le nom du compte choisit.

Wullfk

Wullfk

×